L'arabe, langue du monde

Un regard neuf sur la langue arabe

Published by Patrick Bergeot | On 6 April 2018
L'Arabe, langue du monde (dir. Nada Yafi), L'Harmattan, 2018

En France, avec moins de 14 000 apprenants en collèges et lycées, la langue arabe fait figure de mal-aimée. Pourquoi fait-on si peu de cas de la 5e langue la plus parlée au monde, et comment remédier à cette situation ? L'IMA a tenté de répondre à cette question en organisant, le 13 décembre 2016, un séminaire réunissant tout ce que le monde de l'éducation, des médias, de la science et de la culture compte comme spécialistes en la matière. Leurs communications ont fait l'objet d'un livre qui vient de paraître aux éditions de L'Harmattan : « L'Arabe, langue du monde ».

Share the page

Plus de 127 000 personnes apprennent aujourd’hui l'arabe dans les lycées français à l’étranger… mais moins de 14000 dans les collèges et lycées du territoire national.

La langue arabe est la cinquième langue la plus parlée au monde et une des six langues officielles des Nations unies. Elle est omniprésente sur les chaînes satellitaires. Le français lui doit des mots aussi courants que zéro, lilas ou alcool. Langue de culture universelle, elle est sans conteste une « langue du monde ».
Pourtant, la langue arabe est parfois présentée en France comme une « langue communautaire », et  reste à ce jour sans certificat mondialement reconnu de ses niveaux de compétences.

Voici une énigme que l’Institut du monde arabe, tout à sa mission de promotion de la culture arabe, a tenté d’élucider en invitant des personnalités de tous horizons à explorer « L’arabe, langue du monde » le temps d’un séminaire, le 13 décembre 2016. Issus du monde de l’éducation, des lettres, des médias ou de l’entreprise, spécialistes en mathématiques, informatique ou certification linguistique, ou encore experts de la formation professionnelle, les participants se sont penchés avec enthousiasme sur les enjeux liés à la diffusion de la langue arabe.

Que nous disent-ils ? Que les œuvres d’Aristote, et bien d’autres du patrimoine antique, nous sont parvenues grâce au vaste mouvement de traduction du temps des Abbassides. Qu'un immense savant, inventeur de l’algèbre, a donné son nom au mot « algorithme ». Que, selon le souhait de François Ier, l’arabe est enseigné en France depuis 1587 et que plus de 127 000 personnes l’apprennent aujourd’hui dans les lycées français à l’étranger, mais moins de 14000 dans les collèges et lycées du territoire national. Quatre postes seulement sont proposés chaque année à l’agrégation d’arabe !

Ces experts vantent les mérites de Facebook live et des médias audiovisuels qui diffusent une langue commune. Ils nous apprennent que des chrétiens d’Orient déroulent leur liturgie en arabe. Et démontrent que l’adab, la littérature classique, refuse de réduire le monde à une dualité appauvrissante entre « licite » et « illicite », textes sacrés d’un côté et Mille et Une Nuits de l’autre. Ils nous font voyager à travers des paysages très divers, ceux des textes philosophiques comme ceux des chansons modernes. Ils nous parlent de l’avantage décisif de parler arabe lors d’une négociation dans les milieux d’affaires. Ils évoquent la façon dont les MOOCs, ces cours gratuits par internet, changent l’enseignement d’une langue, et comment la certification peut le moderniser.

Au-delà du panorama historique et d’un état des lieux de la langue arabe aujourd’hui, langue de communication bien vivante parlée sur les cinq continents, ils nous invitent aussi par leurs réflexions et recommandations à dépasser les clichés et à nous projeter dans l’avenir.

Ce séminaire a fait l'objet d'un livre, qui vient de paraître aux éditions de L'Harmattan. Après l’avoir dévoré, en français ou en arabe car il est bilingue bien sûr, la langue arabe vous apparaitra sous un jour nouveau. Vous regarderez votre « tasse de café » d’un autre œil et, surtout, vous ne vous demanderez plus : « Mais à quoi cela peut-il bien servir, d'apprendre l'arabe ? »

L'arabe, langue du monde

Voir le produit
Patrick Bergeot Après de longues années dans l’industrie des télécoms, chez Alcatel-Lucent puis chez Nokia où il a entre autres pu être architecte logiciel, testeur, installateur, support technique, chercheur, négociateur, chef de... Lire la suite
Share the page

À propos de ce blog

Bienvenue sur le blog de l’Institut du monde arabe, lancé en octobre 2016.

Son but : donner la parole aux passionnés du monde arabe dans et hors de l’institution. Retrouvez les coups de cœur des équipes (livres, cinéma, musique, expos…), les portraits de personnalités, les regards d’intervenants sur des questions historiques, sociologiques, artistiques… Promenez-vous dans les coulisses de l’institution et des événements et suivez les actualités de la présidence de l’IMA.

La rédaction invite experts et amateurs, tous passionnés, à s’exprimer en leur nom sur toutes les facettes du monde arabe.

Jack Lang sur le blog de l'Institut du monde arabe
Présidence Publié par Jack Lang | le 10 October 2016

Un blog pour l'IMA !

Jack Lang, Président de l'Institut du monde arabe, présente les ambitions du tout nouveau blog...

Lire la suite
rss

Instagram

Rejoignez-nous sur :

Archives

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris