أدب وشعر

Une heure avec... Justine Augier

Les rencontres littéraires de l'IMA
  • 13 March 2021
  • السبت : 16h30
  •  
  • En direct sur Facebook
  •  
Une heure avec... Justine Augier

Tous les samedis de 16h30 à 17h30, un nouveau rendez-vous pour découvrir et entendre les auteurs arabophones et francophones, émergents et confirmés, venant ou parlant du monde arabe. Littérature, poésie, bande dessinée... autour de leur actualité ou d’une œuvre moins récente, c’est leur univers que l’IMA souhaite mettre en lumière. Cette semaine, rendez-vous avec Justine Augier, pour son roman Par une espèce de miracle, L'exil de Yassin al-Haj Saleh (Actes Sud).

شارك الصفحة

« Une heure avec... » / Les rencontres littéraires de l'IMA », c 'est une heure avec un auteur, en dialogue avec un modérateur, journaliste ou critique littéraire : Paula Jacques, Leïla Kaddour, Bernard Magnier, Francesca Isidori, Sylvie Tanette, Farouk Mardam-Bey..., et les lectures d’un comédien(ne). Le principe de la programmation étant de saisir l’opportunité du passage à Paris d’auteurs que l‘on a rarement l’occasion d’ y entendre, pour leur proposer un lieu et un public où présenter leur actualité littéraire.

Samedi 13 mars 2021

Auteur invité : Justine Augier, Par une espèce de miracle, L'exil de Yassin al-Haj Saleh (Éditions Actes Sud)

Née à Paris en 1978, Justine Augier a travaillé dans l’humanitaire, notamment en Afghanistan. Après avoir passé cinq années à Jérusalem, trois à New York, et trois à Beyrouth, Justine Augier a provisoirement posé ses bagages - et ses trois enfants - à Paris. En 2017, le prix Renaudot Essai 2017 la récompense pour son roman De l'ardeur (Histoire de Razan Zaitouneh, avocate syrienne) dans lequel elle retrace l'histoire de Razan Zaitouneh, dissidente syrienne enlevée en 2013, en même temps que Samira Khalil, l'épouse de Yassin al-Haj Saleh.

Par une espèce de miracle (L'exil de Yassin al-Haj Saleh) est son dernier ouvrage. Pendant une année, Justine Augier fait l’aller-retour entre Paris et Berlin où elle rend visite à Yassin al-Haj Saleh, un des esprits les plus libres et les plus lucides de la dissidence contre le régime d’Al-Assad, pour remonter avec lui le fil de sa vie syrienne, de son exil forcé, d’une histoire personnelle intimement tressée à celle, violente, de son pays (seize années dans les prisons du père avant de rejoindre la révolution contre le fils). Par une espèce de miracle nous ouvre ce dialogue fécond qui explore les points de résonance entre la tragédie de la Syrie et le passé de l’Europe, avec la volonté urgente de croire que la justice pourrait rendre au peuple syrien la dignité que sa révolution écrasée a tenté d’arracher, et dessiner une alternative au désespoir.

librairie et boutique

Par une espèce de miracle : L'exil de Yassin Al-Haj Saleh

Par une espèce de miracle : L'exil de Yassin Al-Haj Saleh

Animé par Sylvie Tanette

Journaliste et critique littéraire, Sylvie Tanette a travaillé pour la chaîne culturelle de la Radio suisse romande Espace 2, ainsi qu'au magazine L'Hebdo (Lausanne) et au quotidien Le Temps (Genève). En France elle a collaboré au Monde des livres et à France culture. Elle est actuellement critique littéraire aux Inrockuptibles.

Sylvie Tanette est l’auteure des romans Amalia Albanesi (Le Mercure de France, 2011) et Un jardin en Australie (Grasset, 2019), du recueil d’entretiens À Nos aïeux (Éditions Aubanel, 2007) et de la nouvelle Le jour où j’ai rencontré Gisep R. (Éditions de L’Aire, 2008).

Lu par Pierre Baux

Pierre Baux, metteur en scène et acteur pour Ludovic Lagarde, Jean-Pierre Baro, Arthur Nauzyciel et avec Dominique Pifarély, Garth Know, Vincent Courtois. En 2000, il fonde la compagnie IRAKLI avec Violaine Schwartz et Célie Pauthe. Ils mettent en scène Quartett d’Heiner Müller.

Avec le soutien de la Fondation Jean-Luc Lagardère sous l’égide de la Fondation de France 

« Les rencontres littéraires bénéficient du soutien de la Fondation Jean-Luc Lagardère qui réaffirme ainsi son engagement profond en faveur de la diversité culturelle. Depuis 2013, la Fondation Jean-Luc Lagardère est associée à l’Institut du monde arabe pour valoriser et diffuser en France la littérature arabe à travers un Prix qui récompense chaque année l’œuvre d’un écrivain ressortissant de la Ligue Arabe.

 

Avec le soutien de La SOFIA et de COPIE Privée

  

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris