Meetings & Debates

La création artistique algérienne depuis l'indépendance

Cycle « L’Algérie par-delà la période coloniale »
  • 13 October 2022
  • Thursday : 19h
  •  
  • Salle du haut conseil (niveau 9)
  •  
  • Entrée libre dans la limite des places disponibles
  •  
La création artistique algérienne depuis l'indépendance

Programmé dans le cadre des Jeudis de l'IMA et confié à l'auteur, traducteur et chercheur Victor Salama, « le cycle « L'Algérie par-delà la période coloniale » propose de redécouvrir l’histoire de l'Algérie avant l’invasion de la France en 1830, mais aussi de se familiariser avec la société postcoloniale algérienne dans toute sa diversité. Une exploration en cinq rendez-vous des dynamiques parfois méconnues de la société algérienne d’avant et après la période coloniale, de sa diversité culturelle et politique et des grands enjeux contemporains.

Aujourd'hui : « La création artistique algérienne depuis l'indépendance »

Dans le cadre de « 2022. Regards sur l'Algérie à l'IMA »

Share the page
M'hamed Issiakhem, Mère courage, 1984. Huile sur toile, 116 x 81 cm. Donation Claude et France Lemand. Musée de l'IMA Lemand
Le drame de la décennie noire, guerre civile qui a secoué l’Algérie de 1991 à 2002, a ralenti l’épanouissement de la création artistique algérienne. De plus en plus, cette dernière se structure généralement en marge des institutions culturelles publiques. Que reflètent ces mouvements picturaux et cinématographiques, souvent très politiques, de la société algérienne et de ses interrogations ? Quelle place et quelles formes prend la création contemporaine dans l’Algérie actuelle ?
 
Intervenants :

Salima Tenfiche

Salima Tenfiche est doctorante et chargée de cours en études cinématographiques à l'Université Paris Cité. Sa thèse porte sur l'histoire du cinéma algérien et en particulier sur la période contemporaine (2003-2019). Elle a publié plusieurs articles de recherche et contribué à plusieurs ouvrages collectifs. Elle est l'auteur de l'essai Beurettes, un fantasme français (Seuil, 2021). Elle est également critique de cinéma pour l'émission radiophonique L'Esprit critique de Mediapart.

Malika Dorbani Bouabdellah

Malika Dorbani Bouabdellah est historienne de l’art, commissaire d’expositions et auteure. Elle a été Directrice du Musée National des Beaux-Arts d’Alger de 1988 à 1994, avant de s’exiler à Paris.

Wassyla Tamzali

Wassyla Tamzali est avocate à la Cour d’Alger, ancienne directrice des droits des femmes à l’UNSCO (Paris). Femme militante et politique, elle est également écrivaine et essayiste. Elle est par ailleurs curatrice et fondatrice d’un Centre d’Art contemporain à Alger, qui propose des résidences de création : Les Ateliers Sauvages.

Fadila Yahou

Fadila Yahou (chercheuse associée HICSA Paris 1/TELEMMe Université Aix-Marseille) explore dans ses recherches les productions artistiques, cinématographiques et littéraires durant la guerre d’indépendance algérienne et l’influence de cette dernière sur la naissance de l’art contemporain.

En partenariat avec

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris