Exhibitions

Algérie mon amour

Artistes de la fraternité algérienne 1953-2021
  • 15 March 2022 to 31 July 2022
  • Du mardi au vendredi : De 10h à 18h
    Samedi, dimanche et jours fériés : De 10h à 19h
  •  
  • Salle des Donateurs (niveau -2) et musée
  •  
Algérie mon amour

« Algérie mon amour » met en lumière une collection exceptionnelle, unique dans le monde occidental, d’art moderne et contemporain d’Algérie et des diasporas : celle du musée de l’Institut du monde arabe. L'exposition tient à témoigner de la fraternité et de la solidarité qui ont lié les artistes et les intellectuels algériens et français durant les années les plus difficiles de leur histoire commune, fraternité et solidarité qui se perpétuent jusqu'à nos jours.

Share the page
Baya, « Musique », 1974. Gouache sur papier, 100 x 150 cm.  Donation Claude et France Lemand 2018 / Musée de l'Institut du monde arabe
« Algérie mon amour » révèle toute la richesse de la production algérienne moderne et contemporaine, tant dans les arts visuels classiques que dans les nouveaux médias. Elle témoigne, à travers un choix d'œuvres représentatives, de la grande créativité de trois générations d'artistes, en dépit des tragédies de l'histoire.

L'exposition recouvre une large période, réunissant des artistes dont le plus ancien, le peintre non figuratif Louis Nallard, est né en 1918, et la benjamine, El Meya, artiste-peintre elle aussi, n'a pas trente-cinq ans.

Abdallah BENANTEUR, Le Hoggar, 1960. Huile sur toile, 100 x 200 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
Abdelkader GUERMAZ, Composition, 1972. Huile sur toile, 195 x 130 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
Abderrahmane Ould MOHAND, Le Jardin des moines, 1997. Diptyque. Huile sur toile, 146 x 228 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
Choukri MESLI, À l'ombre des femmes. Les Protectrices, avril 1991. Technique mixte sur carton, 110 x 75 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
EL MEYA (Benchikh El-Fegoun), Le Cheval blanc, 2021. Acrylique sur toile, 175 x 198 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
Halida BOUGHRIET, Mémoire dans l'oubli, 2010. Photographie, tirage Lambda sur Dibon, 120 x 180 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
Kamel YAHIAOUI, La Mer des tyrannies, Installation, diamètre 420 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
Louis NALLARD, La Demi-lune, mars 1991. Huile sur toile, 120 x 135 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
M'hamed ISSIAKHEM, Mère courage, 1984. Huile sur toile, 116 x 81 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
Mahjoub BEN BELLA, Ecritures peintes, 1983. Huile sur toile, 300 x 260 cm.  Musée de l'IMA
Mohammed KHADDA, Psalmodie pour un olivier, 1980. Huile sur toile, 65 x 92 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
Mohand AMARA, Femme couchée, 1984, bronze, 26 x 48 x 24 cm. Musée de l'IMA
Rachid KORAICHI, Tu es mon amour depuis tant d'années, 1999-2000. Cahier de 61 dessins.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
Souhila BELBAHAR, Femmes d'Alger d'après Delacroix, ca 1962. Technique mixte sur papier, 54 x 88 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
Zoulikha BOUABDELLAH, Le Sommeil (hommage à Gustave Courbet), 2010-2015. Laque sur 8 feuilles, 60 x 50 cm. Total, 160 x 280 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
Mohamed AKSOUH, Sans titre, 2003. Huile sur toile, 120 x 135 cm. Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA
Denis MARTINEZ, Anzar (le prince berbère de la pluie), 2001. Acrylique sur toile, 200 x 300 cm.  Donation Claude et France Lemand / Musée de l'IMA

“Algérie mon amour” est un chant de la douleur de la terre et du peuple algérien colonisés et martyrisés, le chant de la culture et de l’identité algériennes niées et déracinées. C’est aussi le chant de la liberté et de l’espoir, du renouveau de la créativité artistique et littéraire et l’annonce d’une renaissance, nécessaire et tant attendue. “Algérie mon amour” est l’expression de l’amour que tous les artistes vouent à l’Algérie, les artistes de l’intérieur et plus encore ceux de l’extérieur, tous ces créateurs de la diaspora qui peuvent dire, comme Abdallah Benanteur : “L’Algérie est en moi, seuls mes pieds l’ont quittée ; mon esprit rôde en permanence parmi les miens.”
Claude Lemand

La passion de Claude et France Lemand pour l’œuvre d'Abdallah Benanteur (1931-2017), leur intérêt pour les mondes extra-européens, ont guidé la constitution d’une collection remarquable. Une démarche en harmonie avec la création par la France, dans les mêmes années, d’un Institut du monde arabe doté d’un musée, afin d’ouvrir les regards vers les artistes du monde arabe et de ses diasporas.
Fruit de ces deux cheminements, la collection algérienne du musée de l’IMA, considérablement augmentée par la donation Claude et France Lemand en 2018, 2019 et 2021, compte aujourd’hui 600 œuvres d’art moderne et contemporain.
C’est dans ce fonds que puise le parcours de l’exposition, révélant de belles pièces qui ne pourront que toucher le public par leur richesse et leur diversité. Il est à l’image de cette donation vivante, car enrichie à l'occasion de chaque exposition. 
« Algérie mon amour » révèle l’importance artistique, culturelle et humaine de la scène parisienne cosmopolite, lieu de dialogue d’artistes venus du monde entier au cours des décennies qui ont suivi la fin de la Seconde Guerre mondiale et ont vu la remise en cause du système colonial et de l’européocentrisme ; un rôle central, encore effectif aujourd'hui.
Elle se déploie dans deux espaces distincts : l'espace des Donateurs, tout récemment rénové par l'architecte libanais Karl Gerges, où sont installés les peintures, sculptures, dessins, livres, photographies et vidéo ; et le niveau 6 du musée, où l'on pourra découvrir La Mer des tyrannies, installation de Kamel Yahiaoui. Elle s'accompagne d'une publication consacrée aux Artistes algériens. Art moderne et contemporain, abondamment illustrée et comprenant l’inventaire des 600 œuvres algériennes de la collection du musée.
Commissariat : Nathalie Bondil, Claude Lemand et Éric Delpont

Les dimanches de l’Algérie

Un dimanche sur deux, de 17h à 19h, un cycle exceptionnel de 8 conférences dédiées chacune à l’un des artistes exposés, dont plusieurs en leur présence
  • Zoulikha Bouabdellah. Un art féministe ? Par l’artiste, Anissa Bouayed et Claude Lemand
  • Halida Boughriet. Un art anti-orientaliste ? Performance et échange avec l’artiste et Emilie Goudal
  • Kamel Yahiaoui Par l’artiste et Anissa Bouayed
  • Baya. Mythe et réalité Par Anissa Bouayed
  • Mohammed Khadda, artiste et théoricien de l’art Par Emilie Goudal et Claude Lemand
  • Abdallah Benanteur et l’Algérie Par Claude Lemand
  • Rachid Koraichi. Parcours de l’émir Abdelkader et installations de Rachid Koraichi + vidéos Par l’artiste, Anissa Bouayed et Claude Lemand
  • Denis Martinez, un destin algérien Par l’artiste, Anissa Bouayed et Claude Lemand + vidéos

Les artistes exposés

  • Mohamed AKSOUH 1934
  • Mohand AMARA 1952
  • BAYA 1931-1998
  • Souhila BEL BAHAR 1934
  • Abdallah BENANTEUR 1931-2017
  • Mahjoub BEN BELLA 1946-2020
  • Zoulikha BOUABDELLAH 1977
  • Halida BOUGHRIET 1980
  • EL MEYA (Benchikh El Fegoun) 1988
  • Abdelkader GUERMAZ 1919-1996
  • M’hamed ISSIAKHEM 1928-1985
  • Mohammed KHADDA 1930-1991
  • Rachid KORAICHI 1947
  • Denis MARTINEZ 1941
  • Choukri MESLI 1931-2017
  • Abderrahmane OULD MOHAND 1960
  • Louis NALLARD 1918-2016
  • Kamel YAHIAOUI 1966

Cette exposition a été réalisée avec le soutien de :

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris