سينما
Dans le cadre de l’exposition « Juifs d'Orient »

Cantiques brodés

de Izza Génini
  • 26 February 2022
  • 18h
  • السبت : 18h
  •  
  • Auditorium (niveau -2)
  •  
Cantiques brodés

La rencontre exceptionnelle à Paris des deux maîtres de musique arabo-andalouse montre à l’évidence comment juifs et musulmans marocains ont préservé avec ferveur les trésors de leur patrimoine musical commun. 

~~~~~~~~~~

Séance unique :

* Cantiques brodés de Izza Genini, Maroc, documentaire, 1989, 26’

Dans tes yeux je vois mon pays de Kamal Hachkar, Maroc/France, documentaire, 2019, 75’

شارك الصفحة
DR

Dans le cadre de l’exposition Juifs d’Orient

Maroc, documentaire, 1989, 26’ 

Image : Ahmed El Maanouni, Jean-Jacques Mrejen, Arnaud du Boisberanger, Omar el Aidi, Isabelle Quignaux 
Son : Jean-Louis Garnier, Antoine Rodet, Youssef El Manjra, Guillaume Genini 
Montage : Marie-Catherine Miqueau, Stéphane Peyssard  

Producteur : OHRA

 

Synopsis

La rencontre exceptionnelle à Paris des deux maîtres de musique arabo-andalouse, le rabbin Haïm Louk et maître Abdelsadek Chekara, montre à l’évidence comment juifs et musulmans marocains ont préservé avec ferveur les trésors de leur patrimoine musical commun. 
Hérité de l’Andalousie à son Âge d’Or, le matruz justifie les entrelacs d’une « broderie ». 

 

Biographie

Née à Casablanca en 1942, Izza Génini est une réalisatrice, productrice et distributrice de cinéma marocain qui vit à Paris depuis 1960. 
Après des études de lettres et de langues étrangères à la Sorbonne et à l'Ecole des Langues Orientales, elle se consacre de1966 à 1970 aux relations extérieures des Festivals de Tours et d’Annecy. De 1970 à 1986, elle dirige la salle de projection privée Club 70. 

En 1973, avec Louis Malle et Claude Nedjar, elle crée la société de distribution des films en Afrique francophone SOGEAV (aujourd’hui OHRA). Elle diffuse des films africains à l’étranger (Rue cases nègresBob MarleyReaggae sunsplash), produit des films (El Hal, TransesZeft, Haddad, etc.), distribue des films (Baiser de ToscaAblakon, etc.). 

En 1987, après la fermeture de la salle, elle se lance dans la réalisation de documentaires essentiellement consacrés à la musique et à la culture du Maroc : Louanges (1988), Gnaouas (1989), Malhoune (1989), Rythmes de Marrakech (1989), Cantiques brodés (1989), La Route du cédrat, le fruit de la splendeur (1991), Retrouver Oulad Moumen (1991), Moussem (1991), Maroc, Corps et âme (1992), Variations en Haut Atlas : Airs en terre berbère (1993), Airs en terre berbère (1993), Vibrations en Haut Atlas (1993), Nuptiales en Moyen Atlas (1993),  Voix du Maroc (1995), Pour le plaisir des yeux… (1997), Tambours battants (1999), Cyber Stories (2001), Des luths et délices (2004), Concerto pour 13 voix (2004), Chants pour un Chabbat (2004), Aïta (2004), Racines judéo-marocaines (2005), Nûba d’or et de lumière (2007). 

Depuis 2013, elle réalise aussi des documentaires plus personnels et privés qu’elle regroupe dans ce qu’elle appelle son « Cinéma Maison ». 

 

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris