Actualités
L'IMA au jour le jour

Une rentrée exceptionnelle pour fêter les 30 ans de l’IMA et la réactivation des moucharabiehs

Une rentrée exceptionnelle pour fêter les 30 ans de l’IMA et la réactivation des moucharabiehs

Embarquement à la rentrée pour une programmation bouillonnante !

Partager la page

Biennale des photographes du monde arabe contemporain 

Dès le 13 septembre, Jusqu’au 12 novembre 2017,la Deuxième Biennale des photographes du monde arabe contemporain sera inaugurée. En partenariat avec la Maison Européenne de la Photographie et dans 6 autres lieux parisiens, l’IMA mettra en lumière la création photographique dans les pays arabes. 

Chrétiens d’Orient - 2 000 ans d’histoire

Le 26 septembre jusqu'a 14 janvier 2018, l’exposition événement « Chrétiens d’Orient - 2 000 ans d’histoire » ouvrira ses portes. Pour la première fois, une manifestation de cette ampleur retracera l’histoire singulière des Chrétiens d’Orient, depuis la prédication du Christ en Palestine, jusqu’aux communautés chrétiennes actuelles au Proche et au Moyen-Orient.

Du nouveau au musée

En parallèle, le musée de l’IMA présentera un nouvel accrochage de ses collections. Née en même temps que l’Institut du monde arabe, la collection du musée s’est constituée au fur et à mesure des nombreuses acquisitions et des dons depuis la genèse du projet en 1982. 

Rénovation de la façade

En point d’orgue à ce moisseptembre, les 240 moucharabiehs de la façade reprendront vie le 29 septembre après plusieurs années d’immobilisme. Au cours d’une soirée de fête en forme de son et lumière, orchestrée par les frères Pissenem, fondateurs du méga-club Ushuaïa d’Ibiza, le public redécouvrira le spectacle fascinant de ce ballet mécanique, totalement précurseur à sa création par Jean Nouvel et Architecture-Studio, et désormais remis en marche après un an de travaux. Cet événement unique et exceptionnel lancera un week-end de festivités, au cours duquel, jusqu’au dimanche 1er octobre, les visiteurs auront accès gratuitement à tous les espaces et toutes les manifestations

L’IMA aux couleurs du Liban

Du 24 au 26 octobre, cinq concerts organisés en partenariat avec le Théâtre de la Ville célébreront le Liban en poésie et en musique : Ilik ya Baalbak (A toi Baalbeck), avec le formidable pianiste Simon Ghraichy, en partenariat avec le Festival international de Baalbeck ; une soirée avec Charbel Rouhana, Jasser Haj Youssef et Elie Khoury ; et trois concerts de groupes issus de la nouvelle scène libanaise, en partenariat avec le festival Beirut & Beyond : The Great Departed, Kinematik, Who Killed Bruce Lee?

Carte Blanche à Tahar Ben Jelloun

A partir du 10 octobre et jusqu’au 7 janvier 2018, l’IMA donnera carte blanche à Tahar Ben Jelloun. Ce célèbre écrivain marocain, a obtenu le prix Goncourt en 1987, l’année même de l’inauguration de l’IMA. Mais c’est à l’IMA une autre facette de l’artiste qui sera mise en lumière, celle du peintre. Exposées depuis 2013 en Italie et au Maroc, les toiles de Tahar Ben Jelloun seront présentées pour la première fois dans une institution française.

Carte blanche à Oxmo Puccino

Les 24, 25 et 26 novembre, c’est le rappeur Oxmo Puccino qui bénéficiera d’une carte blanche. Pour célébrer les 30 ans de l’IMA, il invitera douze artistes en devenir de moins de 30 ans à se produire dans la salle Hypostyle de l’IMA. Il jouera lui-même le vendredi soir et orchestrera une sieste acoustique le dimanche. 

De la création à la rénovation

"Trente ans : le temps d’une jeunesse. Le temps aussi du complet bouleversement d’un monde à la fois uni et foncièrement divers, ce monde arabe dont l’Institut du monde arabe est l’ambassadeur pour la culture à Paris et en France.

Le projet d’un Institut du monde arabe a germé il y a près de quarante ans, en 1978, à l’initiative commune du roi Khaled ben Abdelaziz Al Saoud et de Valéry Giscard d’Estaing. Il s’est ensuite incarné dans un projet architectural emblématique que, ministre de la Culture, j’ai eu le bonheur de mettre en œuvre en 1981 aux côtés de François Mitterrand.

Depuis ces premiers temps, notre institution a su innover sans relâche pour s’imposer comme un outil irremplaçable de connaissance du monde arabe et de la civilisation qu’il a fait naître.
En trente ans, l’IMA est aussi devenu l’une des institutions culturelles les plus vivantes de Paris, mais aussi du monde arabe, en se plaçant au coeur de la vie qui l’anime.

L’année 2017 est celle de la rénovation du bâtiment. Elle a démarré par la réouverture de la bibliothèque et s’achèvera avec la remise en marche des moucharabiehs, événement majeur qui braquera les projecteurs sur l’IMA et rappellera combien ses concepteurs, tant du point de vue du projet que de l’architecture, ont été visionnaires. "

Jack Lang, Président de l'Institut du monde arabe

Article publié le05/07/2017

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris