Actualités
Centre de langue et de civilisation arabes

L'IMA fête la langue arabe du 13 au 15 décembre 2019

L'IMA fête la langue arabe du 13 au 15 décembre 2019
Trois jours pour chanter,déclamer, lire, apprendre, aimer la langue arabe ! © Alice Sidoli / IMA
L'IMA fête la langue arabe : trois jours pour chanter, déclamer, lire, apprendre, aimer la langue arabe ! © Alice Sidoli / IMA

Nous parlons tous arabe ! كلّنا نتكلّم العربية

Trois jours ludiques, instructifs et ouverts à tous – particulièrement à vous, non arabophones ! – pour découvrir le dialogue de l’arabe avec les autres langues du monde. Dictée géante, créations originales, lectures et chansons multilingues, ateliers, cours d’initiation, danse, calligraphie, cinéma, rencontre littéraire… : des moments de partage et de découverte, et l’occasion de découvrir l’enseignement moderne et laïque dispensé à l'IMA.

Dans le cadre de la Journée mondiale de la langue arabe.

Partager la page

Programme

Dès le lundi 9 décembre et pendant toute la semaine :

Accueil en notes…

Diffusée depuis le « Cube » qui marque l’entrée du parvis de l’IMA, une sélection musicale accueille les visiteurs. Elle souligne les échanges faits de reprises mutuelles entre les répertoires musicaux arabe et occidental.

… et en lettres
  • Chaque soir à 19h, venez admirer une animation unique : la langue arabe fait danser en lettres de lumière les moucharabiehs de la façade Sud du bâtiment de l'IMA.
  • La cage d’ascenseur de l’IMA vous propose une interprétation moderne des célèbres muallaqât, les poèmes suspendus de la tradition préislamique : des bannières colorées marient poésies arabe et occidentale.
Livres en fête 

A découvrir à la librairie-boutique, une sélection d’ouvrages pédagogiques et de manuels d’apprentissages de la langue arabe, sans oublier les albums et ouvrages bilingues pour petits et grands.
Librairie de l’IMA (niveau 0)

 

Vendredi 13 décembre

Cinéma | Daraya, la bibliothèque sous les bombes

Documentaire de Delphine Minoui, coréalisé avec Bruno Joucla, avec la collaboration de Shadi Mattar.
2018, 64’, projection en arabe sous-titrée en français
Entre passé et présent, ce film suit trois amis après leur rencontre lors de la révolution syrienne de 2011. Malgré les bombardements incessants sur leur ville, Daraya, ils sauvent des livres des décombres et installent une bibliothèque clandestine. Pendant quatre ans de siège (2012-2016), ce refuge de papier se mue en havre de paix et de liberté. Aujourd’hui séparés par la guerre et, pour certains, exilés en Turquie, ils tentent par tous les moyens de maintenir éveillé le rêve démocratique de Daraya.
Projection suivie d’un échange avec la réalisatrice (sous réserve)
19h30Auditorium (niveau -2)  Entrée libre dans la limite des places disponibles

 

Samedi 14 décembre

Spectacle | L’arabe en échos

En arabe, anglais, français belge, kabyle, chinois… avec projection de la traduction en français
Au travers de lectures, saynètes et chansons, des apprenants d’arabe de l’IMA, des lycées Sévigné et Balzac à Paris et du Lycée international de l’Est Parisien se mettent en scène et célèbrent les résonances de l’arabe avec d’autres langues du monde : chinois, berbère, langue des signes....
Et en conclusion, après que le groupe Bees&Box aura interprété des chansons du répertoire occidental, Arthur de Barochez et son ensemble en proposeront des adaptations originales en arabe. A vous de jouer et de reconnaitre laquelle est laquelle !
De 14h30 à 16h30Salle du Haut Conseil (niveau 9) Entrée libre sous réserve de places disponibles

Rencontre littéraire | Une heure avec… Khaled Al Khamissi

En arabe et en français
Une heure avec l’écrivain égyptien Khaled Al Khamissi, auteur de Taxi (2009) et de L’Arche de Noé (2012). Animé par Bernard Magnier et accompagné de lectures, en arabe par le comédien Raymond Hosni et en français par la comédienne Farida Rahouadj.
De 16h30 à 17h30 Bibliothèque (niveau 1)Entrée libre dans la limite des places disponibles

Performance chorégraphique | Danse les lettres arabes

En écho aux collections du musée évoquant la naissance de l’écriture arabe, un chorégraphe livrera une performance transformant son corps en lettres arabes.
15hMusée (niveau 7)Entrée libre, inscription sur place, 20 personnes max.

Démonstration et initiation | Calligraphie

En français
Le calligraphe Salih déploie son art et initie le public à sa beauté dans une démarche pédagogique incitative à l’apprentissage de l’arabe.
De 17h30 à 19hAtelier (niveau -1)Entrée libre sous réserve de places disponibles

Conversations franco-arabes | Dardacha / دردشة 

En arabe et en français
Brèves conversations, autour d’une boisson et d’une pâtisserie, entre des francophones apprenant l’arabe et des arabophones apprenant le français. Tout un symbole de l’échange culturel dans un cadre convivial. Avec le concours des assistants d'arabe de l'Éducation nationale.
De 17h30 à 19hSalles de cours (niveau -1) Entrée libre, inscription sur place (50 personnes max.)

Cours d’initiation | Je m’initie à l’arabe

Débutants, venez découvrir la langue arabe le temps d’un cours d’initiation.
17h30-19hSalles de cours (niveau -2) Entrée libre, inscription sur place, 3 cours de 12 places chacun

Spectacle | Je suis le dialogue des rêveurs / أَنا حوارُ الحالمين , création originale

En arabe et en français
Entendez-vous votre petite voix ? Vous l’écoutez ? Imaginez qu’en plus, elle parle une langue étrangère, pour vous… en arabe… Laissez-vous guider par sa mélodie... Des poésies d'amour chantées, contées et mises en image par l'artiste Juliette Séjourné.
C'est l'histoire d'un soir… D'une nuit ?
Des poèmes issus de différents recueils de Mahmoud Darwich, grand nom de la poésie contemporaine et probablement le poète arabe le plus lu et traduit dans le monde. Des poèmes mis en musique, mis en voix, des chansons. Épiques, lyriques... et simples, comme sa poésie.
Conception et interprétation : Juliette Séjourné
Avec Gregor Daronian Kirchner
Mixage live Max Prat-Carrabin
Regard Sophie Engel
20h30 Salle du Haut Conseil (niveau 9)Entrée libre sous réserve de places disponibles

 

Dimanche 15 décembre

Dictée géante pour tous

En arabe
La « Dictée pour tous » se met à l’arabe ! Après avoir titillé notre français, Abdellah Boudour revient à l’IMA pour organiser une dictée géante en langue arabe, tous niveaux – du débutant au bilingue – et ouverte à toutes les générations. Cette dictée exceptionnelle vous permettra de tester votre arabe et de peut-être gagner l’un des trois prix.
De 14h à 16hAuditorium (niveau -2)Sur inscription (180 places max)

Démonstration et initiation | Calligraphie

En français
Le calligraphe Salih déploie son art et initie le public à sa beauté dans une démarche pédagogique incitative à l’apprentissage de l’arabe.
De 14h30 à 16hAtelier (niveau -1)Entrée libre sous réserve de places disponibles

Cours d’initiation | Je m’initie à l’arabe

Débutants, venez découvrir la langue arabe le temps d’un cours d’initiation.
De 14h30 à 16hSalles de cours (niveau -1) Entrée libre, inscription sur place, 3 cours de 12 places chacun

Conteur public |  Hakawati

En arabe et en français
Figure incontournable du patrimoine arabe, le hakawati, ou conteur, véhicule la tradition de l’oralité à travers toutes les générations. De contes en poèmes, il voyage dans toute la littérature, des Mille et Une Nuits aux contes populaires, et redonne vie aux grands héros qui l’ont nourrie.
A 14h30 et à 15h30Bibliothèque (niveau 1)Entrée libre dans la limite des places disponibles

Visite contée du musée |  D’une langue à l’autre en musique 

En arabe, en français et en musique

Une visite thématique du musée en arabe et en français accompagnée par un joueur de oud.
De 15h à 16h30Musée (niveau 7) Entrée libre, inscription sur place, 25 personnes max.

Spectacle de danse | Danse-moi le monde arabe

La troupe Kif-Kif Bledi vous invite à entrer dans les danses des pays du Maghreb et du Machrek : Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, Liban, Syrie, Irak, pays du Golfe...
Rejoignez-nous dans une ambiance festive et populaire pour célébrer le patrimoine culturel du monde arabe !
De 17h à 18h30Auditorium (niveau -2) Entrée sur invitation et libre sous réserve de places disponibles

 

Les intervenants

  • Khaled Al Khamissi Né au Caire, Khaled Al Khamissi est producteur, réalisateur et journaliste. Diplômé de sciences politiques de l'Université du Caire et de relations internationales de l'université  Paris-Sorbonne, il est, depuis ses tous débuts le 25 janvier 2011, l’un des principaux relais de la révolution égyptienne auprès des médias français.
  • Bastien Anthoine Percussionniste, flûtiste et chanteur, c'est lors de ses séjours en Palestine et au Kurdistan que se développe chez lui l'envie d'approfondir sa connaissance des musiques orientales. Jouant dans plusieurs formations en région parisienne et en Anjou, il poursuit ses études au Centre de formation de musiciens intervenant d'Orsay et au Conservatoire de Gennevilliers, département de musique orientale.
  • Arthur de Barochez Multi-instrumentiste, il a grandi à Jérusalem où il s'est familiarisé avec la musique arabe. Touche à tout passionné, il fait notamment voyager le luth oriental dans de nouvelles contrées, à la rencontre de différentes traditions musicales.
  • Abdellah Boudour Animateur social, président-fondateur de l’association Force des Mixités 95, il crée en 2013 La Dictée pour tous pour « promouvoir l'accès à l'écriture au plus grand nombre ». Depuis, d’Argenteuil à l’Élysée, ses 237 dictées géantes ont rassemblé plus de 50 000 participants. Après le français, il s’attelle maintenant à l’arabe.
  • Bees & Box Bees & Box, un duo composé de Bees (Isabelle) et de Box (Frank), revisite depuis 2013, en douceur et en français, anglais et hébreu, des pépites de la chanson francophone, du jazz et de la pop.
  • Benjamin Gobinet Après avoir étudié au sein du conservatoire du XIe arrondissement de Paris, il a passé plusieurs années à jouer dans différents orchestres autour du monde et s'épanouit aujourd'hui dans tous les styles de musique.
  • Comédien libanais, très attaché aux écritures contemporaines, Raymond Hosni travaille entre Beyrouth, Bruxelles et Paris. Au théâtre, il a joué pour Sulayman El Bassam, Adel Hakim, Julien Bouffier, Fida Moheissen. En 2016, il coécrit la pièce Yalla bye avec Cléa Petrosili. Il a également tourné dans de nombreux courts et longs métrages.

  • Kif kif Bledi Le mot kif-kif est issu de l’arabe كيف /kif, doublé pour exprimer « pareil, la même chose ». بلد /balad, désigne généralement le pays, un terme synonyme de campagne pour les citadins et, pour les émigrés, de pays ou village d’origine. Le i final indique le possessif. Ainsi, le nom de la troupe, Kif-Kif Bledi véhicule l’idée que chacun, quel qu’il soit et quelle que soit son origine, peut s’épanouir librement en préservant ses racines.
    Kif-Kif Bledi promeut une ouverture sur la culture arabo-berbère en explorant avec une approche moderne les danses issues des traditions du Maghreb et du Machrek. La troupe se compose de huit danseuses d'origine marocaine, algérienne, tunisienne, libanaise et polonaise. https://www.facebook.com/troupekifkif/   https://www.kifkifbledi.com/
  • Journaliste, Bernard Magnier collabore à diverses revues et radios (RFI, France Culture). Il est également directeur de la collection « Lettres africaines » aux Éditions Actes Sud, conseiller littéraire du Tarmac et anime des stages de formation sur les littératures d’Afrique, du Maghreb, de la Caraïbe. Concepteur de diverses manifestations littéraires en France et à l’étranger, il est notamment programmateur du festival Littératures métisses depuis 1999.

  • Delphine Minoui Grand reporter au Figaro, spécialiste du Moyen-Orient qu’elle sillonne depuis plus de vingt ans, Delphine Minoui est l’auteur de plusieurs ouvrages dédiés à cette région. Ses deux derniers livres, Je vous écris de Téhéran (Seuil, 2014, prix du livre Ailleurs, prix littéraire ESJ-Maison Blanche) et Les Passeurs de livres de Daraya, une bibliothèque secrète en Syrie (Seuil, 2017, Prix des Lectrices ELLE), qu’elle a prolongé en documentaire, sont des récits d’espoir au cœur d’une partie du monde souvent occultée.
  • Farida Rahouadj a interprété au théâtre Victor Hugo, Jean Genet ou Euripide. Elle joue dans Le Malentendu d’Olivier Desbordes, dans Um Kulthum, tu es ma vie d’Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre et dernièrement dans L’Autre Proust, une adaptation personnelle de Marcel Proust. A la télévision, elle joue notamment dans la 2e saison de la série Le bureau des légendes d’Eric Rochant, dans L’Art du crime de Charlotte Branstrom et dans la série Les Sauvages sur Canal+, réalisée par Rebecca Zlotowski. Au cinéma, elle travaille avec Bertrand Blier, Alix Delaporte, Nicolas Castro, Karim Bengana et Mohamed Hamidi. En 2018, elle a le rôle principal dans Convoi exceptionnel de Bertrand Blier. Elle joue également dans le long métrage Gagarine, réalisé par Fanny Liatard et Jeremy Trouilh.

  • Salih Diplômé de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs (Paris), plusieurs fois primé, Salih participe régulièrement à des salons, festivals… Il a créé à Orléans un atelier de calligraphie arabe et latine. Son site : http://salih-calligraphe.com/
  • Juliette Séjourné Formée au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, elle termine par ailleurs ses études d’histoire contemporaine (ENS Cachan-Paris I), poursuit sa formation en chant lyrique, et danse dans des cours de classique et de contemporain.
    Elle joue et tourne récemment auprès de Marielle Chaballe pour Al Qamar au Palais de Tokyo, et assiste Benjamin Lazar dans la mise en scène de Traviata, Vous Méritez un avenir meilleur, pour sa création à l’automne 2016 aux Bouffes du Nord, spectacle pour lequel elle devient interprète au cours de la tournée 2018-2019, dans les rôles de Flora et Aninna. Ses liens avec la langue arabe remontent à son enfance aux Émirats arabes unis. Elle en reprend l’étude en 2017 et intervient régulièrement à l’Institut du monde arabe.

 

La langue arabe à l’IMA

Promouvoir la langue arabe, une des missions phares de l’IMA. Inscrite dans les statuts de l’IMA, la promotion de la langue arabe s'incarne dans toutes ses activités, entre autres dans son Centre de langue et de civilisation auprès duquel s'inscrivent chaque année quelque 1 300 élèves de tout âge et de toute origine pour étudier, parler et écrire l'arabe littéral et dialectal.

Un nouvel enjeu : la certification

Depuis décembre 2015, l’IMA s’est attelé à la réalisation de la première certification internationalement reconnue pour la langue arabe. Baptisée CIMA, pour Certificat international de maitrise en arabe, cette certification a été développée avec l’expertise de France Éducation International, organisme de l’Éducation nationale spécialisé en évaluation linguistique. CIMA compte aujourd’hui 18 centres d’examen agréés dans 12 pays. Après une 1re session en juin dernier, une 2e session se déroule du 30 novembre au 12 décembre 2019 ; la suivante se tiendra en mai 2020.

 

 

Article publié le18/10/2019

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris