Littérature et poésie

Une heure avec... Khaled al-Khamissi

Les rencontres littéraires de l'IMA
  • 14 Décembre 2019
Une heure avec... Khaled al-Khamissi

Tous les samedis de 16h30 à 17h30, un nouveau rendez-vous pour découvrir et entendre les auteurs arabophones et francophones, émergents et confirmés, venant ou parlant du monde arabe. Littérature, poésie, bande dessinée... autour de leur actualité ou d’une œuvre moins récente, c’est leur univers que l’IMA souhaite mettre en lumière. Cette semaine, rendez-vous avec Khaled al-Khamissi, pour ses romans Taxi et L'Arche de Noé (Actes Sud / Babel).

Partager la page

« Une heure avec... » / Les rencontres littéraires de l'IMA », c 'est une heure avec un auteur, en dialogue avec un modérateur, journaliste ou critique littéraire : Philippe Lefait, Paula Jacques, Leïla Kaddour, Bernard Magnier, Francesca Isidori, Sylvie Tanette, Farouk Mardam-Bey..., et les lectures d’un comédien(ne). Le principe de la programmation étant de saisir l’opportunité du passage à Paris d’auteurs que l‘on a rarement l’occasion d’ y entendre, pour leur proposer un lieu et un public où présenter leur actualité littéraire.

Samedi 14 décembre 2019

Auteur invité : Khaled al-Khamissi, Taxi et L'Arche de Noé (Actes Sud / Babel)

Né au Caire, Khaled al-Khamissi est producteur, réalisateur et journaliste. Diplômé de sciences politiques de l'université du Caire et de relations internationales de l'université de Paris-Sorbonne, il est, depuis le 25 janvier 2011, l'un des principaux relais de la révolution égyptienne auprès des médias français.

Khaled al-Khamissi est l'auteur de Taxi (Actes Sud, 2009), devenu rapidement un bestseller et aussitôt traduit en plusieurs langues européennes. Entre création littéraire et enquête sociologique, inspirées de conversations réelles conduites avec des chauffeurs de taxi du Caire en 2005-2006, les nouvelles en mouvement de Taxi dressent le tableau drôle et impitoyable d’une Égypte contemporaine qui a depuis connu une révolution dont la nécessité et l’imminence transparaissent à chaque page du livre.

Son dernier roman, L'Arche de Noé (Actes Sud, 2012), raconte les destins croisés de douze personnages, avant ou après avoir émigré à la recherche d’un emploi – ou tenté de le faire : un jeune licencié en droit qui ne parvient pas à accéder au poste qu’il a toujours ardemment souhaité, faute de pouvoir payer le pot-de-vin “réglementaire”, le professeur de philosophie dans une université britannique, son cousin reconduit en Égypte après une tentative ratée d’immigration clandestine, le jeune Nubien d’Assouan, le passeur débrouillard, la doctoresse copte, la prostituée.

À travers ces portraits se révèle une société sur le point d’exploser, minée par la corruption, la répression politique et les discriminations confessionnelles ou ethniques. À la lumière des événements de 2011 en Égypte, ce roman de Khaled Al Khamissi, paru en 2009, frappe par sa puissance prémonitoire.

Animé par Bernard Magnier

Journaliste, Bernard Magnier collabore à diverses revues et radios (RFI, France Culture). Il est également directeur de la collection Lettres africaines aux Éditions Actes Sud, conseiller littéraire du Tarmac et anime des stages de formation sur les littératures d’Afrique, du Maghreb, de la Caraïbe. Concepteur de diverses manifestations littéraires en France et à l’étranger, il est notamment programmateur du festival Littératures métisses depuis 1999.

Lu par Farida Rahouadj et Hanane El-Dirani 

Farida Rahouadj a interprété au théâtre Victor Hugo, Jean Genet ou Euripide. Elle joue dans Le malentendud’Olivier Desbordes, dans Um Kulthum, tu es ma vie d’Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre et dernièrement dans L’Autre Proust, une adaptation personnelle de Marcel Proust. A la télévision, elle joue notamment dans la 2esaison de la série Le bureau des légendes d’Eric Rochant, dans L’art du crime de Charlotte Branstrom et dans la série Les sauvages sur Canal+, réalisée par Rebecca Zlotowski. Au cinéma, elle travaille avec Bertrand Blier, Alix Delaporte, Nicolas Castro, Karim Bengana et Mohamed Hamidi. En 2018, elle a le rôle principal dans Convoi exceptionnel de Bertrand Blier. Elle joue également dans le long métrage Gagarine, réalisé par Fanny Liatard et Jeremy Trouilh

Hanane El Dirani est née à Beyrouth et vit à Paris depuis 2012. De 2012 à 2018, elle travaille en tant que marionnettiste pour la chaîne de télévision Baraem. En tant que comédienne-interprète, elle se produit dans plusieurs pièces de théâtre. En 2015 et 2017, elle joue dans le Troisième Cercle de Nancy Naous. Depuis 2018, elle interprète le premier rôle dans Chroniques d’une ville qu’on croit connaitre de Wael Kadour et Mohammad Alarashi. En 2019, elle joue dans Lettres à Nour de Rachid Benzine et Chroniques d’une Révolution Orpheline de Leyla Rabih. Dernièrement, elle a joué dans le court métrage La Grande Nuit de Sharon Hakim. 

 

Vente et dédicaces du livre à l’issue de la rencontre.
Librairie-boutique

Avec le soutien de la Fondation Jean-Luc Lagardère sous l’égide de la Fondation de France 

« Les rencontres littéraires bénéficient du soutien de la Fondation Jean-Luc Lagardère qui réaffirme ainsi son engagement profond en faveur de la diversité culturelle. Depuis 2013, la Fondation Jean-Luc Lagardère est associée à l’Institut du monde arabe pour valoriser et diffuser en France la littérature arabe à travers un Prix qui récompense chaque année l’œuvre d’un écrivain ressortissant de la Ligue Arabe.

     

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris