Performances

Concert | Jeunes talents, Première en France ! Cap sur le rap marocain avec Khtek & Stormy

Dans le cadre des Arabofolies, festival musical, des arts et des idées
  • 8 June 2021
  • Tuesday : 18h30
  •  
  • Auditorium (niveau -2)
  •  
Concert | Jeunes talents, Première en France ! Cap sur le rap marocain avec Khtek & Stormy

En prise directe avec les vibrations électrisantes des quartiers populaires de Rabat, portrait d’une génération qui exprime ses colères et ses espoirs et affirme une identité sans compromis, avec un concert de Khtek, nouveau visage du rap marocain au féminin et Stormy.

Share the page

COVID 19 | Report et annulation de spectacles

En cas de report d’un spectacle, votre billet reste valable aux mêmes conditions.
Si votre spectacle est annulé, vous pouvez obtenir, soit un avoir sur un prochain spectacle, soit un remboursement de votre billet.

KHTEK © Sadik El Messaoudi Sadik El Messaoudi

Khtek

Originaire de la petite ville amazighe de Khemisset, Khtek – « ta sœur » en marocain –, de son vrai nom Houda Abouz, est le nouveau visage du rap marocain, dans un environnement musical fortement dominé par les hommes : elle esten train de s'imposer commela patronne du hip-hop de son paysdans le classement 2020 des BBC Women.

Elle commence à écrire des chansons en 2016, aborde des sujets tabous, et son rap libre et créatif n’hésite pas à prendre le contre-pied des traditions du royaume. 

Ses pairs les plus célébrés du Royaume lui on fait une place de choix dans leur titres récents : El GrandeToto, Don Bigg et Draganov pour « Hors Série » ou Tagne et Stormy sur « Fratello » qui ont, comme ses propres clips « Kick Off » et « Ftila », affolé les réseaux sociaux en 2020. Avec ses tracks aux grooves soignés et implacables et ses lyrics poétiques ou sans détours, Khtek affirme son identité amazighe, dénonce les inégalités et les excès d’une société patriarcale trop souvent rétrograde. Avec son rap moderne et sans concession, elle incarne une nouvelle génération de femmes fortes, libres et engagées.

Sa voix perce également à l’international grâce à une campagne Spotify. Son dernier clip, « KickOff », a été vu plus de 1 million de fois sur Youtube. Elle y raconte les inégalités de la société et les aléas du rap marocain, sans langue de bois et avec une facilité déconcertante. Son style unique et sa musique sont ses outils pour servir son engagement pour les droits des femmes.

Le rappeur marocain Stormy D.R. D.R.

Stormy

Né sous le nom de Yasser El Malih à Rabat, le 14 février 1997, Stormy est un des talents les plus prometteurs d'Afrique du Nord. Grâce à sa capacité de donner vie à des histoires à travers la musique, il s’est imposé comme un des plus grands noms de la scène hip-hop.

Stormy a commencé à écrire ses premières rimes quand il était encore enfant. Il a immédiatement su qu’il était destiné à devenir rappeur. Bravant les difficultés, il est parvenu, dès 2014, à réunir le matériel nécessaire pour enregistrer ses premiers sons. Des premières chansons brutes de décoffrage, mais qui affichaient déjà le talent créatif et l’esprit intrépide qui ferait plus tard de Stormy une star de sa génération.

Situé à la croisée de l'Afrique, de l'Europe et du monde arabe, le Maroc est un terreau de créativité. Les artistes marocains ont emprunté à d’autres cultures pour réinventer les arts existants à leurs propres images. L’approche de Stormy avec le hip-hop n’est pas différente, ce qui donne à sa musique une touche marocaine alors qu’il bascule entre français, anglais, espagnol et arabe. C'est pourquoi sa musique fait mouche aussi bien en Afrique du Nord qu'à travers le reste du monde. 

En 2020, la popularité de Stormy monte en flèche. Il est présenté en couverture de plusieurs playlists éditoriales de Spotify ainsi que Deezer et Apple Music. Grâce à des hits comme « Africain », « OU TT » ou encore « Bellar », il comptabilise plus de 250 000 auditeurs mensuels sur Spotify, 390 000 abonnés sur YouTube, 45 millions de vues et plus de 240 000 abonnés sur Instagram.

Stormy est un des rares artistes qui peut construire des ponts entre les cultures tout en délivrant des tubes. Un tel accomplissement à 24 ans, seulement?  il n’y a pas de limite à ce que ce jeune artiste peut accomplir!

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris