Meetings & Debates

Prostitution coloniale et post-coloniale

  • 1 October 2020
  • Thursday : à 19h
  •  
  • Salle du haut conseil (niveau 9)
  •  
  • Entrée libre dans la limite des places disponibles
  •  
Prostitution coloniale et post-coloniale

« Pensé comme une arme de combat » ainsi que le présentent ses auteurs, Prostitution coloniale et postcoloniale est un ouvrage singulier, qui se propose de nouer un dialogue fécond entre chercheurs, artistes et individus prostitués. 

Share the page
Prostitution dans le Maroc colonial. Photo Flandrin. D.R. Prostitution dans le Maroc colonial.  D.R.

Prostitution coloniale et postcoloniale est le premier opus d’une collection lancée par La Colonie Éditions à l’automne 2019. Centré sur le travail de l’historienne Christelle Taraud, spécialiste de la prostitution coloniale au Maghreb, il aborde aussi l’héritage de cette histoire, au travers des contributions de la politologue Françoise Vergès et de l’écrivain Arno Bertina, et fait une large place aux liens qui peuvent se nouer entre chercheurs, activistes et/ou artistes. Ce que traduisent les propositions des artistes Kader Attia, Pascale Obolo, Souad El Maysour et de l’écrivaine Hélène Azera, qui font écho aux témoignages, aux récits et aux œuvres des travailleuses du sexe elles-mêmes. Un livre singulier, qui met l’accent sur la polyphonie des voix, la diversité des discours et la pluralité des actions.

Avec : 

  • Souad El Maysour, plasticienne basée entre Fès et Strasbourg. Après avoir poursuivi des études d’histoire de l’art et un master en politiques culturelles, elle mène un travail sur les questions dhistoire refoulée et des rapports de domination ;
  • Pascale Obolo, née à Yaoundé, cinéaste et commissaire dexpositions, rédactrice en chef de la revue dart Afrikadaa ;
  • Christelle Taraud, historienne, enseignante dans les programmes parisiens de la Columbia University et de la New York University, membre associé du Centre dhistoire du XIXe siècle des Universités Paris I et Paris IV. Spécialiste des questions de genre et de sexualité dans les espaces coloniaux, elle a notamment publié La Prostitution coloniale. Algérie, Tunisie, Maroc (1830-1962) (Payot, 2003) et « Amour interdit ». Prostitution, marginalité et colonialisme. Maghreb (1830-1962) (Payot, 2012), et codirigé Sexe & race & colonies La Domination des corps du xvesiècle au temps présent (La Découverte, 2018).

Débat animé par Rachida El Azzouzi. Après douze ans de presse quotidienne régionale et une année de révolution en Égypte, elle rejoint Mediapart en novembre 2011. Spécialiste des questions sociales, elle parcourt l’Afrique du Nord. 

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris