Abu Tamer Ghazaleh, frénétique!

En concert à l'IMA

Published by Yousra Gouja | On 21 February 2017
Tamer Abu Ghazaleh
Omar Mostafa

Vendredi 17 février 2017. Sur la scène de l’auditorium de l’Institut du monde arabe: le compositeur, chanteur et oudiste palestinien Tamer Abu Ghazaleh. Le fer de lance de l'avant-garde musicale arabe a entraîné les spectateurs dans son inclassable univers mélodique. Un monde sonore déjanté entre rock et électro, dentelé de oud et charpenté de textes qui montrent les dents.

Share the page
Tamer Abu Ghazaleh Yousra Gouja

Sur tous les fronts

Né au Caire en 1986 dans une famille palestinienne en exil, Tamer Abu Ghazaleh est précoce : il commence à composer à l’âge de neuf ans! Alors qu’il en a douze, retour de la famille en Palestine. Il y est admis au Conservatoire national de musique de Ramallah (futur conservatoire Edward-Saïd). Sous la houlette du maestro Khaled Jubran, il étudie le oud, la composition, l’arrangement. Avant de faire le tour de l’Europe et du monde arabe en passant notamment par Paris, Tunis et Manchester.

En 2007, Tamer Abu Ghazaleh fonde la plateforme Eka 3, véritable incubateur de talents pour le marché de la musique arabe  En 2011, il sort l’album As Blue as the Rivers of Amman avec le soutien d’un autre artiste qui penche plutôt côté rock, Yacoub Abu Ghosh. En 2012, il crée l’Alif Ensemble avec (entre autres) Khyam Allami et Maurice Louca. S’ensuit une longue et intense période de travail. Avant qu’il ne reparaisse, en 2016, avec un troisième album, Thulth. Sur fond politique, les thèmes de la consommation et du tourisme y sont notamment abordés au travers de ses titres “Hob” et “Khabar”. Plus généralement, l’artiste souligne qu’il a voulu y rassembler des compositions qui correspondent à quelque dix ans de son parcours (cf. l’entretien accordé au Monde en octobre 2016). Dernièrement, à l’occasion de son concert parisien, Libération lui tire le portrait.

Yousra Gouja
Yousra Gouja

Tous conquis!

Vendredi 17 février 2017. L’auditorium de l’IMA est presque comble, empli d’une foule éclectique – Tamer Abu Ghazaleh fédère toutes les générations – ponctuée çà et là de l’emblématique keffieh.

20 h. Le quart d’heure réglementaire est octroyé aux spectateurs retardataires. L’artiste en profite pour peaufiner sa mise en place. Concentration, balance. Puis, avant même qu’il ne présente les membres de son band – basse, batterie, piano –, les premiers applaudissements jaillissent. Le voici qui s’adresse à ses musiciens, en anglais. Complicité bon enfant. “How are you?”, “Well !”, “Well is good !”… Gros succès auprès des plus jeunes.

Le public francophone serait-il dépaysé ? Un court moment, les applaudissements s'éteignent. Avant que tous se laissent emporter par l’électro-rock entrelacé de mélismes de Tabu Abu Ghazaleh, les yeux aimantés par le chanteur et ses comparses (lesquels n’oublient pas de décocher leurs plus beaux sourires à l’objectif lorsque passe le photographe !). Des musiciens parés d’atours changeants, prismes de lumière et de couleur qui fusent au gré des mélodies. Les morceaux s’enchaînent, pour la plupart marqués au coin de l’humour. Dans “Takhabot” se glisse même le thème de la Panthère rose !

On applaudit encore et encore, bras levés, jusqu’au bis final. Tous conquis!

Yousra Gouja Surnommée « drôle de petit oiseau romantique », Yousra est étudiante en histoire et en arabe. Toujours à l’affût de tout, constamment habitée par l'envie de découvrir, d'apprendre et de... Lire la suite
Share the page

À propos de ce blog

Bienvenue sur le blog de l’Institut du monde arabe, lancé en octobre 2016.

Son but : donner la parole aux passionnés du monde arabe dans et hors de l’institution. Retrouvez les coups de cœur des équipes (livres, cinéma, musique, expos…), les portraits de personnalités, les regards d’intervenants sur des questions historiques, sociologiques, artistiques… Promenez-vous dans les coulisses de l’institution et des événements et suivez les actualités de la présidence de l’IMA.

La rédaction invite experts et amateurs, tous passionnés, à s’exprimer en leur nom sur toutes les facettes du monde arabe.

Jack Lang sur le blog de l'Institut du monde arabe
Présidence Publié par Jack Lang | le 10 October 2016

Un blog pour l'IMA !

Jack Lang, Président de l'Institut du monde arabe, présente les ambitions du tout nouveau blog...

Lire la suite
rss

Instagram

Rejoignez-nous sur :

Archives

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris