Le safran à l’honneur au cœur de l'IMA !

Published by Amela, Louise, Philippine et Bérengère du Bessey | On 20 December 2018
Crocus sativus (plante mère du safran) © Nicolas Hamel
"Crocus sativus", la plante mère du safran. Nicolas Hamel

Symbole d’une nouvelle rencontre entre Paris et l'Orient, l'IMA accueille la toute première safranière de Paris. La plantation y a pris la forme d’une installation géométrique inspirée des motifs en moucharabiehs du bâtiment : c'est le « Jardin moucharabieh de l’Institut du monde arabe ». Le tout premier safran de Paris y a été récolté à l'automne 2018.

شارك الصفحة
Ruches et plants de fleurs de safran dans le patio du musée de l'IMA. D.R. D.R.

A l'IMA, la plante qui donne le safran est cultivée sans produits chimiques, irrigation ni consommation d’électricité, mais en tirant parti de la réverbération des murs du patio et du climat parisien.

C'est à l'Institut du monde arabe que le tout premier safran de Paris a été récolté cet automne. Logique, quand on connaît l’origine de cette épice parfumée : sa présence est avérée depuis quatre mille ans au Cachemire puis en Perse et en Grèce.

En juillet dernier, les visiteurs avaient pu apercevoir, dans le patio du 4e étage, les bacs dans lesquels avaient été installés, lovés au creux d’un substrat soigneusement composé pour eux, près de 3500 bulbes de Crocus sativus : la plante mère du safran est une petite fleur aux couleurs lumineuses et au parfum intense qui fleurit à l’automne. Il faut en émonder délicatement les filaments rougeoyants avant de les faire sécher pour en faire le safran.

Ce sont les quatre sœurs de la maison d'agriculture urbaine Bien Elevées qui ont installé l'exploitation. Soucieuses de préserver la qualité et le sens écologique de cette culture hors du commun, elles la cultivent sans produits chimiques, irrigation ni consommation d’électricité : mais en tirant parti de la réverbération des murs du patio de l'IMA et du climat parisien. Et cette plante, pourtant originaire de contrées plus ensoleillées, s'y plaît!

C’est donc avec la floraison de plus de 3500 fleurs au cœur du Jardin moucharabieh de l’Institut du monde arabe, récoltées à la main chaque jour, que ce tout premier cru de safran parisien a été célébré, autour d’un cocktail déclinant cette épice aux arômes exceptionnels sous toutes ses formes.

… Une nouvelle touche de poésie issue du mélange des cultures, des passions et des parfums !

Plantation de Crocus sativus (safran) dans le patio du musée de l'IMA. D.R. D.R.
Amela, Louise, Philippine et Bérengère, fondatrices de la maison d’agriculture urbaine Bien Élevées
Amela, Louise, Philippine et Bérengère du Bessey Les sœurs Amela, Louise, Philippine et Bérangère du Bessey sont les fondatrices de la maison d'agriculture urbaine Bien Elevées, qui propose « des produits et des expériences d'exception autour du... Lire la suite
شارك الصفحة

À propos de ce blog

Bienvenue sur le blog de l’Institut du monde arabe, lancé en octobre 2016.

Son but : donner la parole aux passionnés du monde arabe dans et hors de l’institution. Retrouvez les coups de cœur des équipes (livres, cinéma, musique, expos…), les portraits de personnalités, les regards d’intervenants sur des questions historiques, sociologiques, artistiques… Promenez-vous dans les coulisses de l’institution et des événements et suivez les actualités de la présidence de l’IMA.

La rédaction invite experts et amateurs, tous passionnés, à s’exprimer en leur nom sur toutes les facettes du monde arabe.

Jack Lang sur le blog de l'Institut du monde arabe
Présidence Publié par Jack Lang | le 10 October 2016

Un blog pour l'IMA !

Jack Lang, Président de l'Institut du monde arabe, présente les ambitions du tout nouveau blog...

Lire la suite
rss

Instagram

Rejoignez-nous sur :

Archives

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris