Spectacles

Concert | Symo Reyn - A Time between Birth and Chaos | Rami Khalifé et François Rousseau - Lost

Dans le cadre du festival Arabofolies
  • 30 juin 2022
  • Jeudi : à 20h
  •  
  • Auditorium (niveau -2)
  •  
  • Tarif plein : 20€
    Tarif réduit : 16€
    -26 ans : 12€
  •  
Concert | Symo Reyn - A Time between Birth and Chaos | Rami Khalifé et François Rousseau - Lost

Une même soirée, deux virtuoses sur la scène de l'IMA ! Mon premier est le kanouniste jordanien Symo Reyn et son dernier album A Time Between Birth and Chaos. Mon second, le compositeur Rami Khalifé, qui interprétera son dernier opus Lost sur les images du film de François Rousseau. Et mon tout, deux enchanteresses et poétiques explorations musicales, qui s'achèveront sur un temps d'échange avec les artistes.

Partager la page

Johan Achermann Ostalrich

Part I : A Time between Birth and Chaos de Symo Reyn

Symo Reyn a commencé à dompter les 78 cordes du kanoun, cette cithare orientale, à l’âge de 5 ans. Le virtuose jordanien en a appris la grammaire naturelle, mais a aussi confronté son savoir avec les musiques classiques et contemporaines occidentales. On l’a vu notamment collaborer avec le musicien franco-syrien Abed Azrié et composer pour le cinéma. Sa grande curiosité sonore, sa soif de terres vierges l’ont poussé à développer une approche contemporaine et à associer à son précieux instrument une technologie de pointe (capteurs, pédales et informatique). Son album A Time Between Birth and Chaos, sorti fin 2021, fait la jonction entre le passé lointain et le futur, l’harmonie éthérée et le bruitisme interrogateur. Une exploration poétique où l’inconnu et l’intime s’entremêlent en un récit tout à la fois inédit et universel ; nul doute que ce concert restera gravé dans les mémoires.

François Rousseau

Part II : Lost de Rami Khalifé et François Rousseau

Fils de Marcel Khalifé, icône de la chanson arabe au Moyen-Orient, le pianiste et compositeur Rami Khalifé est né à Beyrouth en 1981. L’ensemble de son travail se nourrit de son vécu à Beyrouth pendant la guerre du Liban, et de son brutal exil à Paris à l’âge de 8 ans. Il interprétera son dernier opus, Lost (2018), et improvisera sur les images du film de François Rousseau. « Lost est le travail le plus personnel que Rami ait jamais composé, commente ce dernier. […] Pour le film, son piano d’enfance a été installé au sommet d’un immeuble en construction, non loin de Byblos, sur une plateforme ouverte dominant la mer avec Beyrouth au loin. La caméra a capturé ces instants lumineux ou Rami a interprété son album. À ce dispositif se superpose une sorte de “road movie”. Traversant le Liban, attentif au regard de Rami, ma caméra a enregistré des rencontres, tous les contrastes du pays…» Ce concert sera suivi d'un « bord plateau », séance de questions-réponses avec les artistes.

Jeudi 30 juin de 19h à 23h30, c'est HAPPY HOUR au café littéraire de l'Institut du monde arabe. 

Bière : 3€ I Martini et Kir : 3€ I Kémia : 7€ 

Avant ou après le spectacle, venez prendre un verre et/ou une collation ! 
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris