Spectacles

Concert | «Le Lanceur de dés» de Mahmoud Darwich | Walid Ben Selim, Nidhal Jaoua, Agathe Di Piro

Dans le cadre des Arabofolies, festival musical, des arts et des idées
  • 15 Novembre 2020
  • Dimanche : 17h
  •  
  • Auditorium (niveau -2)
  •  
  • Entrée libre dans la limite des places disponibles | Réservation obligatoire
  •  
Concert | «Le Lanceur de dés» de Mahmoud Darwich | Walid Ben Selim, Nidhal Jaoua, Agathe Di Piro

Walid Ben Selim s'empare du Lanceur de dés, « testament » que nous a laissé l'immense poète Mahmoud Darwich juste avant sa mort. Pour le mettre en musique, le slameur et chanteur marocain réunit son groupe de fusion N3distan, le qanouniste tunisien Nidhal Jaoua et la pianiste italienne Agathe Di Piro.
En première partie, le Franco-Marocain Zakariya Haffar nous invitera dans l’univers du santour.

———————

Attention : Pour garantir la sécurité sanitaire de tous et conformément aux dispositions légales en cours, nous vous demandons de ne pas participer à cet événement en cas de symptômes clinique pouvant évoquer une infection à la Covid-19 (toux, fièvre…).

Nous vous rappelons que le port du masque est obligatoire sur le parvis et au sein de l’IMA.

Partager la page
LE LANCEUR DE DÉS par N3DISTAN, 2019 © Luc Jennepin Mise en musique du Lanceur de dés de Mahmoud Darwich par N3distan, 2019. Luc Jennepin

Walid Ben Selim, Arabesques, 2018 ©Luc Jennepin Luc Jennepin

« Je suis le lanceur de dés. Je gagne des fois, je perds d’autres fois. Je suis comme vous ou un peu moins… » Dans ce testament offert au monde un mois avant sa disparition le 9 août 2008, l’immense poète palestinien Mahmoud Darwich se penche sur le sens de sa vie. Il réfléchit à la succession de hasards qui constituent l’existence d’un homme, la déterminent. Il s’interroge sur ce qu’elle aurait pu être si le dé était tombé sur une autre de ses facettes.
Le slameur et chanteur marocain Walid Ben Selim s’est emparé de ce questionnement métaphysique. Pour le mettre en musique, il a réuni son coéquipier au sein du groupe de fusion N3distan, le joueur de qanoun tunisien Nidhal Jaoua et la pianiste franco-italienne Agathe Di Piro. Leurs échanges majestueux ponctuent, soulignent et accompagnent l’interprétation à fleur de peau de Walid, qui, en langue arabe, tour à tour chante, déclame, crie et toujours vit chacun des vers vibrants du grand poète.

Première partie : Zakariya Haffar

Zakariya Haffar © Philippe Allard Philippe Allard

Familier d’instruments à cordes, le Franco-Marocain Zakariya Haffar nous invite dans l’univers du santour, instrument persan ancien à 72 cordes, frappées par de fins marteaux de bois. Il joint sa voix au son cristallin de l’instrument pour chanter en solo un répertoire traditionnel issu de ses années passées autour de la Méditerranée, ainsi que des compositions personnelles et improvisations aux influences anatoliennes, celtiques ou persanes.
Durée de la 1re partie : env. 25 min.

En partenariat avec Ville des musiques du monde 

 

Sarı Gelin - Zakariya Haffar - Santur

Instagram : @zakariahaffar
Une création Arabesques avec le soutien de la DRAC Occitanie, l’Institut français à Paris, de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, de la Spedidam et de la Fondation Orange. 

   

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris