Rencontres & débats

ANNULÉ | 100 ans après, que veut dire être libanais aujourd'hui?

  • 10 Décembre 2020
ANNULÉ | 100 ans après, que veut dire être libanais aujourd'hui?

En cohérence avec les mesures annoncées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19, l'Institut du monde arabe annule ses activités et événements, et ferme ses portes au public, à compter du vendredi 30 octobre et jusqu'à nouvel ordre.

Nous vous remercions pour votre compréhension et vous tiendrons informés dans les meilleurs délais de la réouverture de l'Institut, et de la reprise de sa programmation.

A la faveur de la célébration du centenaire de la naissance du Grand Liban et de la parution de nombreuses publications sur cet événement, les Jeudis de l'IMA et L'Orient-Le Jour convoquent le témoignage et l'analyse de personnalités issues des domaines de l'histoire, la politique, la littérature pour analyser les complexités fécondes de ce pays.   

Partager la page
Proclamation du-Grand-Liban par le général Gouraud. D.R. Proclamation de la naissance du Grand Liban par le général Gouraud, Beyrouth, 1er septembre 1920. D.R.

Le 1er septembre 1920, le général Gouraud proclamait solennellement à Beyrouth, au nom de la France, la naissance du Grand Liban, dans ses frontières actuelles. Quelle lecture peut-on faire de l’histoire macro-politique du Liban durant ces cent ans ? Qu’en est-il du consociativisme libanais face à l’évolution des assabiyya (esprit de corps) communautaires et des élites politiques libanaises ? Comment ce moment fondateur qu’a été la proclamation du Grand Liban a-t-il été perçu dans la culture politique syrienne à la lumière du morcellement du territoire dévolu à la France, au lendemain de la Première Guerre mondiale ?
Autant de questions qui seront au centre de cette rencontre organisée conjointement par le quotidien libanais francophone L’Orient-Le Jour et l’Institut du monde arabe.

Avec :

  • Farouk Mardam-Bey, écrivain syrien, ancien conseiller culturel à l’Institut du monde arabe, directeur du département Sindbad chez Actes Sud ;
  • Joseph Maila, professeur de relations internationales à l’ESSEC, ancien recteur d’université en France ;
  • Ziad Majed, politiste et professeur à l’université américaine de Paris.

Débat animé par Michel Touma, corédacteur en chef de L’Orient-Le Jour pour les Spéciaux et éditions spéciales.

Librairie-boutique
En partenariat avec

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris