Expositions

Aventuriers des mers

De Sindbad à Marco Polo
  • 15 Novembre 2016 - 26 février 2017
  • Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi : 10h - 18h
  • Samedi, Dimanche, Jours fériés : 10h - 19h
  •  
  • Billet expo : 12 € (tarif plein) - 10 € (réduit, PASS Éducation, MDA/AIAA) - 6 € (12/25 ans, demandeurs d'emplois/RSA)
  •  
  • Voir tous les tarifs
  • Salles d'exposition
  •  

Exposition en co-production avec le MuCEM.

____________

"Une somptueuse exposition!" - Le Point
"Cette exposition convoque l'Histoire aussi bien que l'imaginaire." - Connaissance des Arts
"Une agréable épopée historique, littéraire et scientifique où se mêlent réalité et fiction." - Télérama Sortir 
"C'est tout un monde oublié, riche d’échanges, une véritable mondialisation avant l’heure que restitue l’exposition Aventuriers des mers” - France Culture
"Un grand bol d’aventures!" - Publikart.net
Partager la page
Arrivée de Vasco de Gama Bridgeman
Brule de parfum Victoria and Albert Museum
Planisphere catalan Scala Florence courtesy of the Ministero Beni e Att. Culturali
Jonas et la baleine Nour Foundation Courtesy of the Khalili Family Trust
Scène de naufrage BnF

L'exposition

Guidés par Sindbad le marin de légende, al-Idrîsî le géographe, Ibn Battûta l’explorateur et bien d’autres encore, embarquez au côté des Arabes, maîtres des mers, et des grands navigateurs européens qui empruntèrent leurs routes, pour un fabuleux périple en Méditerranée et jusqu’aux confins de l’océan Indien. Des débuts de l’islam à l’aube du XVIIe siècle, une aventure en mer à voir et à vivre, au fil d’un parcours immersif exceptionnel mêlant son, images et procédés optiques.

D’extraordinaires récits de voyages ont conté la richesse des échanges maritimes entre les mers de l’Ancien Monde. Les plus fameux des témoins-voyageurs partagent avec vous ces fabuleux récits, fils d’Ariane de l’exposition. Ils vous emmènent à la croisée de l’or d’Afrique et de l’argent d’Occident, des monnaies grecques et des diamants de Golconde, des verreries d’Alexandrie, de Venise ou de Bohême et des porcelaines, des soieries et des épices venues de Chine et des Moluques.

Embarquons avec Sindbad, le marin des Mille et Une Nuits, à la découverte de la mer, étrange et redoutable. Sur elle plane l’inquiétant oiseau Rukhkh. Des monstres marins la peuplent, que figurent les miniatures fabuleuses des ’Ajâ’ib, les Merveilles de la Création du lettré persan al-Qazwînî. Statuettes, tableaux, ex-votos, miniatures latines et arabes sont ici présentés pour souligner la dimension mystique, dans les traditions religieuses, des dangers de la mer. Une épreuve divine mais aussi bien réelle. Pour preuve, le témoignage du voyageur géographe andalousî Ibn Jubayr (1145-1217), qui nous fait le récit d’un effroyable naufrage, sur fond d’images de tempête...

Pour prendre la mer, il aura fallu apprendre à la maîtriser. Dans une ambiance apaisée, sous la conduite du navigateur et cartographe Ibn Mâjid (1432-1500), on se familiarisera avec les gestes du marin, on contemplera des merveilles d’instruments de navigation, et l’on découvrira l’évolution des embarcations, en un parcours - découverte étayé de nombreuses maquettes. Grâce aux progrès de la cartographie, on maîtrise mieux l’espace. C’est ce que nous conte l’auteur d’un célèbre atlas du monde : le géographe al-Idrîsî (vers 1100-1165), dans un univers de cosmographies médiévales latines et arabes, cartes et portulans, mappemondes et autres traités astronomiques, et sous un ciel étoilé didactique et interactif.

Nos guides se nomment à présent Marco Polo (1254-1324), l’illustre marchand italien, et Ibn Battûta (1304-1377), l’un des plus grands voyageurs du Moyen Âge ; les aventures maritimes de ce dernier nous sont contées dans un théâtre d’ombres. Tous trois nous font prendre la mesure de l’extraordinaire épopée des échanges maritimes, depuis le temps des califes jusqu’au règne des cités marchandes. Dès le début de l’Islam, les Arabes prennent le contrôle des routes maritimes, depuis le golfe Arabo-Persique jusqu’en Chine. Matériel de l’épave du navire arabe de Belitung, un exceptionnel vestige du IXe siècle découvert en Indonésie, céramiques, objets d’art, manuscrits et autres monnaies illustrent ce pan d’histoire. Viendra le temps de l’expansion européenne et l’esquisse d’une première globalisation du monde, évoquée par les derniers guides de notre voyage, le marin et diplomate chinois Zheng He (1371-1433) et le navigateur portugais Vasco de Gama (v.1460-1524). Puis naîtront les grandes compagnies maritimes. Ici s’achève notre voyage...

Reno Marca

Nizwa, un boutre omanais sur le parvis de l'IMA

À l’occasion de l’exposition Aventuriers des mers, De Sindbad à Marco Polo, l’Institut du monde arabe, avec le soutien du Sultanat d’Oman, présente un extraordinaire boutre omanais traditionnel, Nizwa, installé sur le parvis de l’IMA.

C'est du Port-Musée de Douarnenez que Nizwa va prendre la route vers l'IMA : de Quimper à la Porte d'Orléans et au Boulevard Saint-Germain, un périple de plusieurs jours sur les routes de Bretagne, du Pays de Loire et du Centre.
Durant toute la durée de l'exposition, vous pourrez donc venir découvrir et admirer le boutre sur le parvis, de jour comme de nuit, puisque celui-ci s'illuminera à la tombée du jour. 

Plus d'infos.

Retrouvez le catalogue de l'exposition à la librairie-boutique de l'IMA et sur la boutique en ligne. 

"Aventuriers des mers / de Sindbad à Marco Polo : exposition, Paris, Institut du monde arabe"

Librairie-boutique

Aventuriers des mers / de Sindbad à Marco Polo : exposition, Paris, Institut du monde arabe, du 14 n

Voir le produit

Cette exposition a été réalisée avec le soutien de  : 

  

     

 

Partenaires média de l'exposition :

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris