Spectacles

Spectacle | Derviche avec Bab Assalam et le circassien Sylvain Julien

Dans le cadre des Arabofolies, festival musical, des arts et des idées
  • 19 octobre 2019
  • Samedi : 20h
  •  
  • Auditorium (niveau -2)
  •  
  • Plein tarif : 20 €
    Tarif réduit : 16€
    -26ans : 12€
  •  
Spectacle | Derviche avec Bab Assalam et le circassien Sylvain Julien

Il y a neuf ans, le trio Bab Assalam, « La porte de la paix », avait joué à la citadelle d’Alep aux côtés d’une dizaine de derviches tourneurs. Puis il y eut la guerre et l’exil… Le trio fait aujourd’hui appel à un spécialiste du cerceau, Sylvain Julien, pour un concert « tourné » où la transe soufie devient une poésie circassienne.

Partager la page

L’ensemble Bab Assalam (« La porte de la paix ») est né en 2005 de la rencontre du clarinettiste Raphaël Vuillard et de deux musiciens syriens, le oudiste Khaled Aljaramani et son frère Mohanad (percussions). Point de départ de « Derviche », leur 3e création : un concert, en 2010, à la citadelle d’Alep, où Bab Assalam avait invité une dizaine de derviches tourneurs pour une grande transe – leur dernier concert en Syrie avant qu’éclate la guerre et que les frères Aljaramani ne soient contraints à l’exil ; un poème du grand mystique Rûmî ; et la rencontre avec Sylvain Julien et son travail de recherche autour du cerceau.

IMA/A.Sidoli

« Dans chaque création de Bab Assalam, nous utilisons la tradition, pour mieux nous en écarter, nous l’approprier et la faire revivre à travers notre propre langage. Il n’y a aujourd’hui aucun sens à ré-inviter des derviches tourneurs. Ceci fait partie de notre passé. Mais nous souhaitons nous inspirer de cette quête d’une spiritualité intérieure. Nous voulons revenir à une certaine simplicité, à une essence plus pure. Nous rêvons d’un spectacle dans l’ivresse de notre folie qui se nourrit des musiques soufies et s’inspire du cercle du derviche, avec une démarche contemporaine et une version occidentalisée, transcendée par l’art du circassien. »

Voici donc ce « concert tourné », dont nous avons pu découvrir une préfiguration en novembre dernier, lors de la Nuit de la poésie 2018. Il nous emmène, au gré de l’accélération des battements du cœur, vers notre souvenir et notre avenir…

 

Coproduction : L’autre côté du Monde Prod. & Théâtre de la Croix Rousse-Lyon
Soutiens : DRAC, Région Auvergne-Rhône-Alpes, Ville de Lyon, SPEDIDAM et ADAMI
En partenariat avec l’Auditorium de Montélimar, La Cascade-Pôle Cirque, Espace Tonkin-Villeurbanne

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris