Spectacles

Carte blanche à Demi Portion | Acte 1

Dans le cadre des Arabofolies, festival musical, des arts et des idées
  • 14 juin 2019
  • Vendredi : 20h
  •  
  • Auditorium (niveau -2)
  •  
  • Plein tarif : 15€
    -26 ans, Adhérents IMA, Carte privilège: 12 € : 12€
    Pack acte 1 et 2 | Plein tarif : 25€
    Pack acte 1 et 2 | 26 ans, Adhérents IMA, Carte privilège : 22€
  •  
  • Pack acte 1 et 2
Carte blanche à Demi Portion | Acte 1

Carte blanche à Demi Portion les 14 et 15 juin 2019.
Avec DJ Rolxx, Mono, Sam's, Fanny Polly et Billet d'Humeur
en présence de Demi Portion  (le 14 juin)
Et Petit Copek, ATK, Rocé, Kacem Wapalek, Mystik et Demi Portion (le 15 juin)

Partager la page

Demi Portion : « Agréablement surpris et très honoré d’avoir été sollicité par l’IMA pour cet événement unique, j’aurai la chance de présenter des artistes avec qui j’ai collaboré pour la plupart. Pour cette carte blanche de la discipline hip-hop, danse et poésie seront au rendez-vous. J’ai voulu inviter mes ami(e) (s), ceux que j’estime beaucoup dans la musique ou dans la vie, pour deux soirées mémorables dans une ambiance conviviale. »

 

De son vrai nom, Rachid Daif, le rappeur Demi Portion a grandi à Sète dans l’Hérault. Transmission : tel est son maître mot. Il n’a cessé de bâtir un pont entre la nouvelle et l’ancienne génération, et partage son amour du hiphop au travers de ses réseaux sociaux et de son festival, le Demi Festival, complet en quelques minutes chaque année !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 

DR

DJ Rolxx (Montpellier)

Dj Rolxx est un artiste issu de la musique actuelle urbaine. Autodidacte, passionné inconditionnel de hip-hop au sens le plus large, il commence la musique du fond de son garage avec comme outils : vinyles platines et table de mixage. Mordu de hip-hop anglais et de rap français, if fit ses premières armes sur scène à Manchester, où rapidement remarqué, il est sollicité pour participer en tant que DJ au festival itinérant Eurocultured de 2009. A son retour, il sortira ces deux premières mixtapes Underground Solution vol 1 & 2.

Homme de l’ombre indissociable du succès de Demi Portion ces dernières années, DJ Rolxx aka Joris Voisin, vient de publier M.U.S.I.C, un premier solo instrumental aux accents trip-hop.

DR

Mono (Montpellier)

Artiste montpelliérain indépendant et polyvalent, Mono construit sa place dans le rap français depuis 2007 grâce à sa musique certes, mais également ses talents de producteur, de directeur artistique et de programmateur. Avec son esprit créatif irréfragable, Mono a aussi créé sa propre marque sportswear : Montpeople.

Son style est atypique, mélangeant les codes du rap traditionnel et des innovations, une qualité qui a propulsé son clip Indépendant premier du Top Mouv’ Booster pendant plus d’un mois en 2018.

Dès les prémices de sa carrière, Mono a commencé par freestyler avec Diam’s et Mac Tyer et a rapidement su s’entourer de grandes figures du rap français tels que Lino, Arsenik, Deen Burbigo, 2 bal 2 neg, Davodka, Lacraps, Kacem Wapalek, Roméo Elvis, Sake, Zaka, Morad, Scred, Koma, Scylla, Youssef Swatts, Jeff le Nerf, Swift Guad, JP Manova, Dooz Kawa mais également Haroun Scred, L’Hexaler, Nasme, Kadaz, KTgorique, Melan sans oublier ses acolytes de toujours : Demi Portion, Sprinter, Nicojuice et Elgaouli.

Ambitieux, déterminé et bienveillant, Mono réussi à créer une véritable synergie avec son public construisant ainsi une fanbase solide en concert et sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, cette énergie est indiscutable aux vues du nombre de scènes qu’il a à son actif. Scènes en solo ou en collaboration avec d’autres artistes, Mono a eu l’occasion de prendre le micro plus de 400 fois devant un public majoritairement français et belge depuis ses débuts.

2019 sera l’année de la concrétisation pour Mono. En effet, il sort son premier album, Stéréotypé, le 15 février, qui est une occasion pour lui de laisser une véritable trace des valeurs qu’il tient tant à partager à travers son art : l’amour, le partage et la fraternité qu’il défendra sur scène tout au long de l’année à venir.

@DR

Sam’s (Bordeaux)

Artiste montpelliérain indépendant et polyvalent, Mono construit sa place dans le rap français depuis 2007 grâce à sa musique certes, mais également ses talents de producteur, de directeur artistique et de programmateur. Avec son esprit créatif irréfragable, Mono a aussi créé sa propre marque sportswear : Montpeople.

Son style est atypique, mélangeant les codes du rap traditionnel et des innovations, une qualité qui a propulsé son clip Indépendant premier du Top Mouv’ Booster pendant plus d’un mois en 2018.

Dès les prémices de sa carrière, Mono a commencé par freestyler avec Diam’s et Mac Tyer et a rapidement su s’entourer de grandes figures du rap français tels que Lino, Arsenik, Deen Burbigo, 2 bal 2 neg, Davodka, Lacraps, Kacem Wapalek, Roméo Elvis, Sake, Zaka, Morad, Scred, Koma, Scylla, Youssef Swatts, Jeff le Nerf, Swift Guad, JP Manova, Dooz Kawa mais également Haroun Scred, L’Hexaler, Nasme, Kadaz, KTgorique, Melan sans oublier ses acolytes de toujours : Demi Portion, Sprinter, Nicojuice et Elgaouli.

Ambitieux, déterminé et bienveillant, Mono réussi à créer une véritable synergie avec son public construisant ainsi une fanbase solide en concert et sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, cette énergie est indiscutable aux vues du nombre de scènes qu’il a à son actif. Scènes en solo ou en collaboration avec d’autres artistes, Mono a eu l’occasion de prendre le micro plus de 400 fois devant un public majoritairement français et belge depuis ses débuts.

2019 sera l’année de la concrétisation pour Mono. En effet, il sort son premier album, Stéréotypé, le 15 février, qui est une occasion pour lui de laisser une véritable trace des valeurs qu’il tient tant à partager à travers son art : l’amour, le partage et la fraternité qu’il défendra sur scène tout au long de l’année à venir.

Margaux Birch

Fanny Polly (Nice/Paris)

Fanny Polly est une artiste pluridisciplinaire de 30 ans originaire du sud-est de la France. Sportive depuis son plus jeune âge, c'est à 15 ans qu'elle découvre le hip-hop dans une salle de danse. Elle se forme auprès des professeurs de sa région, s'entraîne avec ses amis pendant plusieurs années pour fonder en 2006 l'association X-Pression Art d'Corps. En 2012, la jeune femme quitte sa terre natale pour s'installer dans sa famille parisienne avec l'ambition d'enrichir ses compétences artistiques et sportives.

Après deux années de formation professionnelle de danseur/interprète à la Juste Debout School, elle recrée le groupe X-Pression Art d'Corps avec quatre autres élèves de l'école et ensemble, elles décident de croiser les arts et proposent un mélange rap/danse.

Avec le temps et les rencontres, elle est rattrapée par sa passion pour l'écriture et le rêve qu'elle n'avait pas su accomplir dix ans plus tôt : enregistrer son album de rap. Puisqu'ici tout paraît possible, Fanny décide de laisser sa chance à Polly. La danseuse qui rappe se change petit à petit en rappeuse qui danse : le flow, la voix et les textes mûrissent…

A peine quelques mois après, elle se fait remarquer grâce aux réseaux sociaux par Scred Connexion, l'un des premiers groupes qui a marqué le rap français, celui-là même qui lui a donné l'envie d'écrire dix ans auparavant.

La suite? ...Très prochainement dans vos oreilles !!!

Yann Orhan

Billet d’Humeur (Paris)

Il y a des gens qui semblent prendre un malin plaisir à remettre en question l’ordre établi. A sortir des rails. C’est le cas de Billet d’Humeur – trois chanteurs et un DJ électro – projet ovni, quatuor de composition inédite. Parmi les trois premiers, des jumeaux, Brice et Allan, qui ont commencé ensemble à bricoler de petites musiques instantanées uniquement vocales, par économie de moyens. Entre Michael Jackson sur MTV et les disques familiaux de rumba congolaise, ils grandissent dans un intérêt partagé pour la musique américaine et les racines africaines. C’est dans leur club de foot que Brice et Allan croisent le chemin de Davy. Antillais d’origine et tout aussi déterminé à travailler son organe, il les rejoint.

Puis, le trio vocal rencontre un quatrième larron, JB, DJ électro passé par le hip-hop et la techno berlinoise, et féru de musique classique par ailleurs. En ajoutant ses platines et ses pads aux entrelacs vocaux, il donne au projet vocal de la profondeur, de la chaleur, en même temps qu’un vernis actuel.

Ainsi tout ce qui constitue le fond du groupe : un filigrane tribal, une culture rock et soul, et une volonté pop s’est mariée au cours de quelques années de pratique live. De festivals en scènes ouvertes, de la grande scène de Solidays où ils sont couronnés « révélation » jusqu’à l’Olympia où ils jouent lors de la soirée anniversaire des Musiciens du Métro (et ce, grâce aux votes des internautes), Billet d’Humeur dansent et chantent l’amour à sens unique, le rejet, le racisme, la violence dans le couple, la maladie… avec une énergie habitée sur des mélodies entêtantes et partageuses.

« Nos textes sont des points de vues. On a une écriture active, on écrit pour qu’il se passe quelque chose, c’est l’explication même de notre nom. »

Décidément, ceux-là ne font rien comme tout le monde !

Jean-Eric Perrin

Avec le soutien du festival Paris Hip Hop

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris