Rencontres & débats

Presse et littérature : écrire en Algérie, écrire l'Algérie

Cycle « L’Algérie par-delà la période coloniale »
  • 27 octobre 2022
  • Jeudi : 19h
  •  
  • Salle du haut conseil (niveau 9)
  •  
  • Entrée libre dans la limite des places disponibles
  •  
Presse et littérature : écrire en Algérie, écrire l'Algérie

Programmé dans le cadre des Jeudis de l'IMA et confié à l'auteur, traducteur et chercheur Victor Salama, « le cycle « L'Algérie par-delà la période coloniale » propose de redécouvrir l’histoire de l'Algérie avant l’invasion de la France en 1830, mais aussi de se familiariser avec la société postcoloniale algérienne dans toute sa diversité. Une exploration en cinq rendez-vous des dynamiques parfois méconnues de la société algérienne d’avant et après la période coloniale, de sa diversité culturelle et politique et des grands enjeux contemporains.

Aujourd'hui : « Presse et littérature : écrire en Algérie, écrire l'Algérie »

Dans le cadre de « 2022. Regards sur l'Algérie à l'IMA »

Partager la page
Presse algérienne, mais 2011 © Maya-Anaïs Yataghène / Wikimédia Presse algérienne, mai 2011. Maya-Anaïs Yataghène /Wikimédia
C’est par l'écrit que se clôt ce cycle dédié à l’Algérie, en plongeant dans l’Algérie des lettres depuis 1962 et en examinant l’état de la presse, privatisée. Quelles sont les pratiques linguistiques et leurs contextes sociaux ? Qui écrit dans quelle langue, et dans quel contexte ? Les écrits diasporiques sont-ils des porte-voix, ou l’expression d’une dissonance ?

 

Intervenants : 

Cherif Dris

Cherif Dris est Professeur de Sciences Politiques à l'Ecole Nationale Supérieure de Journalisme et des Sciences de l'Information d'Alger. Il est l’auteur de plusieurs publications sur les médias et les politiques des régulations des médias en Algérie, dont la plus récente est « La régulation très contrôlée du champ médiatique en Algérie » (in Bachir Benaziz, Abdelfettah Benchenna et Dominique Marchetti (dir.). Les Espaces des (im)possibles. Les médias en Afrique du Nord depuis les années 1990. Editions Jacques Berque, 2021).

Léa Polverini

Ancienne élève de l’ENS de Lyon, Léa Polverini prépare une thèse à l’Université Toulouse 2 - Jean Jaurès sur les révoltes et la dérision dans les littératures arabes modernes et contemporaines. ATER en littératures comparées à Aix-Marseille Université, elle est également journaliste, spécialisée dans l’aire moyen-orientale et asiatique.

Amer Ouali

Amer Ouali est journaliste. Il a fait l'essentiel de sa carrière à l'Agence France-Presse dont il a été le directeur pour l'Algérie de 2014 à 2017 et correspondant de 1991 et 2001. Avec ses collègues du bureau d'Alger, il a été en 1997 lauréat du prix Bayeux des correspondants de guerre et du prix Pierre Lazaref du reportage. Il a aussi couvert les guerres en Irak et en Syrie. Amer Ouali a été par ailleurs chroniqueur pour plusieurs médias algériens. Ses dernières publications sont Idir L'éternel (Koukou Éditions, 2020) et Du verbe au fusil, la Terreur sainte - Retour sur la décennie noire en Algérie (1991-2002) (Erick Bonnier, 2022).

 

Modéré par Naïma Yahi, historienne, chercheure associée à l'Unité de recherche Migrations et société (URMIS) de l’université de Nice Sophia Antipolis, spécialiste de l'histoire culturelle des Maghrébins en France et directrice de l’association Pangée Network. 

En partenariat avec

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris