Rapports d'activités

L'Institut du monde arabe est un lieu unique au monde, véritable ruche où il est possible chaque jour de découvrir le monde arabe dans toute sa richesse et dans toute sa diversité.

Partager la page

Brochure « L'IMA des lumières. Vol. III : 2020-2022 »


L’Ima est un petit bijou que nous devons chérir avec tendresse. Institution unique au monde, elle doit rester une ruche ardente, un lieu de vie et d’intelligence, un phare de bouillonnement et d’effervescence.

Éditorial : L'IMA, passion d'une vie

Par Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe

Militant anticolonialiste dès l’âge de 15 ans, je découvre, très tôt, la pensée arabe, ses intellectuels, ses créateurs qui seront bientôt des amis proches. Nos parcours se croisent dans mes successives vies : professeur de droit, créateur du festival mondial du théâtre de Nancy ou directeur du théâtre national de Chaillot. Symbole de cette complicité : mon premier visiteur dès ma nomination à la tête du ministère de la Culture est le cinéaste égyptien Youssef Chahine, un ami très ancien et surtout une figure de la pensée libre. Aussi n’est-il pas illégitime que dès mai 1981, je propose immédiatement au président François Mitterrand la construction de l’Ima à son actuel emplacement.

Je prends plus tard la décision de lui affecter les collections d’art islamique du Louvre, lamentablement, oubliées dans des caisses par les autorités des musées. Au long de ces années je ne cesse d’accompagner la vie de l’Institut et de soutenir ses initiatives.

À la demande du président François Mitterrand, j’organise à l’Ima, en 1989, une manifestation d’intellectuels autour de Yasser Arafat que les leaders politiques de l’époque refusent de rencontrer. C’est à cette occasion que le chef de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine) prononce le mot fameux « caduc » par lequel il annonce, publiquement, son renoncement à la destruction d’Israël.

L’Ima connaît des heures heureuses et brillantes. D’autres moins mémorables. Au moment de ma désignation comme président de l’Ima, le journal Le Monde titre sur une pleine page : « l’Ima, un si joli champ de ruines »… Très récemment, une autre pleine page est publiée dans le New-York Times exaltant la créativité et le courage de l’Ima. Grâce à des équipes remarquables dirigées, aujourd’hui, par Jean-Michel Crovesi et au soutien de l’État, l’Ima retrouve ainsi progressivement des couleurs.

Le président de la République et son épouse, Brigitte Macron, apportent dès la première heure un soutien sans faille, enthousiaste et sans cesse renouvelé. L’Ima suscite aujourd’hui l’admiration de la presse arabe et française, ses visiteurs sont de plus en plus jeunes et nombreux, ses activités se démultiplient vers les quartiers populaires, la langue arabe bénéficie enfin d’une certification internationale au même titre que le « TOEFL » anglais.

Nous poursuivons le rêve d’un « Ima des lumières » qui s’ouvre vers d’autres disciplines : de la philosophie à la poésie, des sciences à l’économie, du sport à la gastronomie, de l’histoire à la mode. Je suis heureux que plusieurs grands projets voient enfin le jour, très prochainement : la création du plus grand musée d’art moderne et contemporain arabe dans le monde ; la réalisation d’un laboratoire d’idées à travers une politique d’éditions qui enclencherait un mouvement de traductions et d’échanges plongeant ses racines dans toutes les couches de la société en France et dans le monde arabe ; la révolution numérique de l’Ima par la production de podcasts originaux et la création de nouvelles plateformes. Nos grandes expositions marquent l’imaginaire. En ce moment même, quatre d’entre elles, suscitent un engouement sans précédent : « Habibi, les révolutions de l’amour », « Sur les routes de Samarcande. Merveilles de soie et d’or », « Un trésor en or. Le dinar dans tous ses États » et « Baya. Femmes en leur jardin ». En 2023, d’autres rendez-vous nous attendent : « Ce que la Palestine apporte au monde », « De Samir Rafi à Dia Al-Azzawi : Les avant-gardes arabes face à Picasso », « Parfums d’Orient »… Un dernier mot… Le restaurant, pleinement métamorphosé, bientôt, ouvrira ses portes à une nouvelle convivialité et à la découverte des cuisines arabes.

L’Ima est un petit bijou que nous devons chérir avec tendresse. Institution unique au monde, elle doit rester une ruche ardente, un lieu de vie et d’intelligence, un phare de bouillonnement et d’effervescence.

Je remercie Catherine Lawless qui a pris l’initiative de concevoir cet ouvrage établi sous son magistère intellectuel.

Consulter la brochure « L'IMA des lumières. Vol. III : 2020-2022 »

Télécharger la brochure : pages 1 à 163 (7.27 MB)

Télécharger la brochure : pages 164 à 348 (7.14 MB)

 

Rapport d'activité 2021 de l'Institut du monde arabe

Consulter le rapport d'activité 2015

 

Télécharger le rapport d'activité IMA 2015.pdf (6.34 MB)

Consulter la brochure « Le renouveau de l'Institut du monde arabe, 2013-2015 »

 

Télécharger le rapport d'activité 2014 (1.84 MB)

 

Consulter le rapport d'activité 2014

 

 

Consulter le rapport d'activité 2013

 

 

Consulter le rapport d'activité 2012

 

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris