Historique

Genèse du projet

Partager la page
L'Institut du monde arabe dans les années 1990 IMA / Fessy

IMA / Cateloy

Vers la fin des années 1970, le gouvernement français est plus que jamais conscient de l’absence de représentation du monde arabe en France alors que la France entretient des liens historiques anciens avec une grande partie des États qui composent le monde arabe. Depuis 1926, date à laquelle l’État a fait construire la Grande Mosquée de Paris, il manquait un lieu laïque pour valoriser la civilisation du monde arabe, son savoir, son art, son esprit et son esthétique. La volonté puissante des politiques de créer un pont entre l’Orient et l’Occident donne naissance le 28 février 1980 à l’idée de fondation de l’Institut du monde arabe, un établissement placé sous l’autorité morale d’un Haut Conseil, composé des représentants de tous les États membres de la Ligue arabe, et financé par la France et les États arabes.

C’est Valéry Giscard d’Estaing qui a été le premier à envisager un organisme de ce type afin d’apaiser les tensions du moment et de permettre des collaborations créatrices au lendemain de la première crise pétrolière. Très vite, à l’automne 1981, le président François Mitterrand augmente considérablement l’ampleur du projet en faisant en sorte que lui soit attribué un lieu en bord de Seine : une parcelle de terrain de l’université de Jussieu jusque-là inutilisée.

IMA / Cateloy

Un concours est alors lancé auprès de jeunes talents pour concevoir un écrin exceptionnel au cœur du Quartier latin. Jean Nouvel, Pierre Soria, Gilbert Lezènes et Architecture Studio sont choisis (l’architecte-conseil saoudien Zyad Zaidan est également consulté). Ce groupement fait le choix d’incruster des moucharabiehs photosensibles sur l’édifice de l’IMA. Ce projet architectural remporte l'Équerre d'Argent en 1988, puis l’année suivante l’Aga Khan Award. En 1987, l’inauguration du bâtiment a enfin lieu.

L’IMA s’inscrit très rapidement dans le paysage culturel parisien et confère un rayonnement nouveau à la culture arabe en France et en Europe. L’institution s’affirme comme un outil culturel et diplomatique d’exception au service des relations franco-arabes. L’IMA a été élu « Marque Culturelle Européenne 2014 » lors de la soirée « Awards des Marques Européennes de la Culture (9e édition) » (Berlin - 30 octobre 2014)

En 2017, l’IMA fêtera ses 30 ans. Deux grandes expositions sont déjà en cours d’élaboration. La première s’articulera autour du lien entre la civilisation arabo-musulmane et l’Afrique subsaharienne, et la seconde mettra l’accent sur la coexistence des religions dans le monde arabe et plus précisément sur l’identité des chrétiens d’Orient suite à l’exposition « Hajj, le pèlerinage à la Mecque », grand succès public en 2014. 

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris