Les Rendez-vous de l'actualité

En partenariat avec le Collège de France, France Culture, l’AFP, et France Médias Monde, l’Institut du monde arabe lance un nouveau rendez-vous pour décrypter l’actualité : les Rendez-vous de l’actualité.
Rendez-vous à l’Auditorium de l’IMA à partir du 22 février 2017, puis tous les derniers mercredis du mois à 19h00. (durée 1h30)

Partager la page

Branchés sur le flux de l’information, les Rendez-vous de l’actualité sont un moment de décryptage, d’échange et de recul pour tous, sur les derniers événements du monde arabe. Arrêté quelques jours avant la rencontre, le sujet, la question ou l’évènement abordé sera chaque fois tiré de l’actualité immédiate de cette région afin de coller au plus près des évènements.

Pour rebondir sur cette actualité en l’analysant et en l’approfondissant, 3 intervenants seront choisis parmi un panel défini de 12 personnalités auquel s’ajouteront des invités extérieurs, tous associés en fonction du sujet proposé et issus du monde des médias, de l’université et de la recherche ou de la société civile.

Chaque mois, la modération du débat sera confiée à un spécialiste de l’information et de son traitement : Anthony Bellanger de France Inter ou Alain Frachon du Monde ou un journaliste de l’AFP ou un journaliste de France Médias Monde.

En début de séance, pour introduire le sujet du jour et plonger le public dans sa réalité, l’AFP projettera une série de photos issues de son fonds iconographique, en lien avec la thématique choisie.

Chaque Rendez-vous de l’actualité sera disponible en réécoute gratuite sur les sites internet du Collège de France, de France Culture, de l’AFP et de l’Institut du monde arabe.

Modérateurs :

  • Anthony Bellanger, éditorialiste sur France Inter
    Journaliste, éditorialiste, historien, il est notamment chroniqueur éditorialiste international aux Inrocks et à France Inter.
     
  • Alain Frachon, éditorialiste au Monde
    Editorialiste de politique étrangère au quotidien Le Monde, ancien correspondant au Moyen-Orient et aux Etats-Unis.
     
  • L’AFP
    L’agence de presse mondiale et généraliste en charge de collecter, vérifier, recouper et diffuser l’information choisira parmi ses collaborateurs un journaliste spécialiste du sujet.
     
  • France Médias Monde 
    FMM qui réunit FRANCE 24, la chaîne d’information continue trilingue RFI, la radio mondiale et Monte Carlo Doualiya, la radio universaliste en langue arabe.

Intervenants :

  • Christophe Ayad, rédacteur en chef du service international du journal Le Monde.

    Christophe Ayad est grand reporter, rédacteur en chef International du journal Le Monde. Spécialiste du Moyen-Orient et de l'Afrique, il connaît ces régions de l'intérieur et en fournit des analyses sans concession qui lui valent la reconnaissance de ses pairs et de ses lecteurs.
    Il a publié notamment Géopolitique de l'Égypte et Reporter de frontières et a reçu le Prix Albert Londres en 2004.

  • Bertrand Badie, professeur des Universités à Sciences Po, spécialiste des relations internationales. Ancien vice-président de l'Association internationale de science politique.

    Spécialiste de la sociologie et de la théorie des relations internationales, Bertrand Badie est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont L'État importé ; La Fin des territoires ; Un monde sans souveraineté ; La Diplomatie des droits de l'homme ; Le Temps des Humiliés ; Quand l’Histoire Commence, L'Impuissance de la puissance et Nous ne sommes plus seuls au monde.

  • Rachid Benzine, islamologue, chercheur associé au fonds Paul Ricœur.

    Rachid Benzine fait partie des « nouveaux penseurs de l’islam », qu’il a décrits dans le livre bien connu qui porte ce titre publié par Albin Michel (2004). Il est aussi l’auteur du Coran expliqué aux jeunes (Seuil, 2013 et nouvelle édition 2016) et de La République, l’Église et l’islam. Une révolution française avec Christian Delorme (Bayard, 2016). Il enseigne à l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence.

  • Assia Boutaleb, professeure de science politique.

    Professeure de science politique à l’Université de Tours, Assia Boutaleb s'est notamment spécialisée  sur le monde arabe, l’autoritarisme et les transitions politiques, les processus de légitimation et les dynamiques protestataires. Ses recherches actuelles portent sur les politiques sociales et les transformations des Etats-providence arabes.
    Elle a co-dirigé l'ouvrage Le Maroc au présent, d'une époque à l'autre, une société en mutations (CJB-Fondation Abdul-Aziz, 2016) et a notamment publié « Le retrait des militaires avant la démocratie : enjeu d'une configuration transitionnelle. L'Égypte au regard des exemples subsahariens », « ‪Un vendredi ordinaire sur Tahrîr. ‪Les badauds, les orateurs et l’écho de la révolution » et « Les parlements dans les régimes autoritaires arabes ».

  • Leyla Dakhli, historienne, chargée de recherche au CNRS.

    Docteure et agrégée en histoire, Leyla Dakhli est chercheure au CNRS affectée au Centre Marc Bloch, membre du comité de rédaction de la revue d’histoire Le Mouvement social, de la International Review of Social History et membre du conseil scientifique de la BULAC. Elle est aussi fondatrice de la Société européenne des auteurs, qui promeut la traduction littéraire en Europe et dans le monde.
    Spécialiste de l’histoire intellectuelle et sociale du monde arabe contemporain, ses recherches portent sur l’histoire des mouvements sociaux, des mondes intellectuels et sur l'histoire sociale des femmes et des féminismes. Elle a notamment publié Une génération d’intellectuels arabes, Syrie-Liban 1908-1940 (Karthala, 2009), Histoire du proche-Orient Contemporain (La Découverte, 2015) et dirigé Le Moyen-Orient. Fin XIXè-XXè siècle (Point-Seuil, 2016)

  • Mireille Delmas Marty, juriste pénaliste et comparatiste, professeur émérite au Collège de France, membre de l’Académie des sciences morales et politiques.

    Agrégée en droit privé et science criminelle Mireille Delmas-Marty a été professeur des universités de Lille II, Paris XI et Paris I, membre de l’Institut universitaire de France, puis titulaire de la Chaire « Études juridiques comparatives et internationalisation du droit » au Collège de France. Elle est membre de l’Académie des sciences morales et politiques depuis 2007. Ses travaux, au croisement du droit international et des droits nationaux, portent sur les tensions entre la globalisation économique et financière et l’universalisme des droits de l’homme.
    Elle a notamment publié aux éditions Seuil : Les forces imaginantes du droit (4 vol. 2004-2011) ; Aux quatre vents du monde, petit guide de navigation sur l'océan de la mondialisation (2016), Résister, responsabiliser, anticiper ou comment humaniser la mondialisation (2013), Libertés et sûreté dans un monde dangereux (2010). Elle est également l’auteure de Le flou du droit (PUF, 1986 et 2004) et La Chine et la démocratie (Fayard, 2007).

  • Michaël Foessel, philosophe, professeur à l’Ecole Polytechnique.

    Michaël Foessel est philosophe, professeur à l’École polytechnique, conseiller de la rédaction de la revue Esprit et co-directeur la collection l’ordre Philosophique au Seuil. Commentateur de Kant et de Paul Ricœur, il est spécialiste de philosophie allemande et de philosophie politique.
    Il est notamment l’auteur de La Privation de l’intime, Après la fin du monde. Critique de la raison apocalyptique et Le Temps de la consolation. Son dernier ouvrage, La Nuit, Vivre sans témoin, vient de paraître en février 2017 aux éditions Autrement.

  • Henry Laurens, professeur au Collège de France.

    Docteur d'État et agrégé d'histoire, Henry Laurens est reconnu comme l'un des grands spécialistes du Moyen-Orient. Professeur au Collège de France titulaire de la chaire « Histoire contemporaine du monde arabe », il a par ailleurs été directeur du Centre d'études et de recherches sur le Moyen-Orient Contemporain (CERMOC) à Beyrouth puis directeur scientifique de l'Institut Français du Proche-Orient.
    Henry Laurens s'intéresse notamment à l’étude, sur la longue durée, des relations entre Israël et le monde arabe. En 2004, il a reçu le Prix Joseph du Theil de l'Académie des Sciences morales et politiques, ainsi que le Prix de l'amitié franco-arabe de l'Association de solidarité franco-arabe.
    Henry Laurens est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels : La Question de Palestine, tomes I, II et IIIL'Orient arabe à l'heure américaineOrientales, tome I, II et IIIHistoire du monde arabe contemporain, Paix et guerre au Moyen-Orient : L'Orient arabe et le monde de 1945 à nos jours et Deux siècles d'Orient. Son dernier ouvrage, Crises d’Orient, vient de paraître aux éditions Fayard en 2017.

  • Luis Martinez, directeur de recherche à Sciences Po-CERI.

    Politiste et spécialiste du Maghreb et du Moyen-Orient, Luis Martinez est Directeur de recherche à Sciences Po, au Centre de recherches internationales (CERI).
    Ses recherches, en lien avec la question de la démocratisation, s’inscrivent dans le Projet transversal "Sortir de la violence " du CERI. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont, notamment Violence de la rente pétrolière. Algérie, Libye, Irak, The Libyan Paradox et La guerre civile en Algérie. Recherches internationales.

  • Inès Safi, polytechnicienne, chercheuse au CNRS en physique quantique (théorie).

    Elle se passionne, en parallèle, pour les thèmes des sciences, du féminin et de l'altérité en Islam, dont elle vise à réhabiliter la place à travers plusieurs colloques, débats et tribunes. En 2005, elle se joint au groupe de recherche « Science et religion en islam », dirigé par l’astrophysicien Bruno Guiderdoni. Elle est co-auteure de deux livres collectifs portant sur cette thématique (Albouraq 2012, ISESCO 2013).

  • Hélène Thiollet, politiste, chercheuse au CNRS-Sciences Po-CERI.

    Hélène Thiollet est chargée de recherche au CNRS au CERI Sciences Po, Research Partner à l’International Migration Institute (Oxford) et membre du comité de rédaction de la revue Critique internationale. Elle a également coordonné le programme MobGlob financé par l’Agence Nationale pour la Recherche sur la mobilité globale et la gouvernance des migrations, avec Catherine Wihtol de Wenden.
    Hélène Thiollet est spécialiste des politiques migratoires dans les pays du Sud, et plus particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique sub-saharienne. Elle enseigne les relations internationales, la politique comparée et l'étude des migrations internationales à Sciences Po. Elle a dirigé deux ouvrages, Migrations en Méditerranée  et  Migrants, migrations : 50 questions pour vous faire votre opinion et Migrations en Méditerranée. Elle est également l’auteure de nombreux articles, dont « Migration as Diplomacy: Labor Migrants, Refugees, and Arab Regional Politics in the Oil-Rich Countries », «Gérer les migrations, gérer les migrants. Une perspective historique et transnationale sur les migrations dans les monarchies du Golfe », « Migration et (contre)révolution dans le Golfe : Politiques migratoires et politiques de l’emploi en Arabie saoudite « Les ‘émergents’ et les transformations de la gouvernance globale » ; « Identité nationale et nationalisme ordinaire en Arabie saoudite : la nation saoudienne et ses immigrés » et « La mobilité dans la Corne de l’Afrique : entre urgence humanitaire et contrainte sécuritaire ».

  • Gero von Randow, rédacteur du DIE ZEIT, spécialisé sur les pays du Maghreb.

    Gero von Randow est un journaliste allemand qui travaille pour l’hebdomadaire hambourgeois Die Zeit depuis 1992 et en tant que correspondant à Paris de 2008 à 2013. Il a également publié plusieurs ouvrages sur ses passions : les mathématiques et la robotique.

Les Rendez-vous de l’actualité en 2017

22 février, 29 mars, 26 avril, 31 mai, 28 juin, 27 septembre, 25 octobre, 29 novembre, 20 décembre 2017.

En partenariat avec :

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris