Littérature et poésie

Gilles Kepel - Rencontre exceptionnelle

  • 11 octobre 2022
  • Mardi : 19h
  •  
  • Auditorium (niveau -2)
  •  
  • Entrée libre dans la limite des places disponibles RÉSERVATION CONSEILLÉE
  •  
Gilles Kepel - Rencontre exceptionnelle
Mardi 11 octobre, rendez-vous exceptionnel avec Gilles Kepel pour son dernier livre, Enfant de Bohême (Éditions Gallimard). Connu pour être l’un des meilleurs essayistes sur le monde arabe, Gilles Kepel revient pour la première fois sur son histoire familiale.
Une épopée slave qui se déroule à travers une Europe bouleversée que les personnages traversent au rythme des guerres et des migrations – une situation à laquelle la guerre en Ukraine, les effets des crises au sud de la Méditerranée, offrent soudain un écho inattendu. Un texte littéraire qui mêle l'expérience de l'intime et les déchirements de nos sociétés.
 
Partager la page

Mardi 11 octobre 2022

Auteur invité : Gilles Kepel, Enfant de Bohême (Éditions Gallimard)

 

    

 

« Tu as fermé ta lettre de deux cachets à la cire rouge portant le monogramme de notre patronyme, la lettre K, élégamment inscrite dans une ellipse. Je conserve un souvenir d’enfance du sceau et de son bâton de cire, qui faisaient partie de l’immense bric-à-brac acquis aux salles d’enchères par Rodolphe durant son exil londonien. Sans doute avait-il trouvé dans cette onzième lettre de l’alphabet vendue au hasard de l’encan dans un lot disparate, fréquente en anglais comme en tchèque mais rare en français, le tesson de notre identité persistant dans la tourmente. Ce modeste K, qui appartenait peut-être à un King, un Kellogg, un Kenneth prématurément tué ou ruiné par la guerre, magnifiait soudain notre survie familiale à travers les tribulations du vingtième siècle... Petit garçon j’avais tenté de jouer avec cet objet fascinant qui produisait des dessins en relief : je me souviens comment tu fis fondre pour moi avec ton briquet – tu étais encore fumeur dans les années 1960 – la cire qui grésillait. Je me remémore son parfum de brûlé, les bulles noires et rouges, la pâte molle qui en séchant fit naître ce camée cramoisi, chétif et précieux. »

 

Gilles Kepel

Gilles Kepel a donné à certains de ses livres, notamment Passion arabe (2013) et Passion française (2014), un ton personnel. Dans Enfant de Bohême, il s’adresse à son père Milan, acteur et dramaturge, pour lui restituer sa mémoire perdue. Tout un monde ressurgit des trains et des forêts de Bohême, où commence cette odyssée. L’auteur part sur les traces de son aïeul Rodolphe, venu à Paris durant la Belle Époque pour traduire Apollinaire puis ballotté à travers l’Europe, des Années folles au Rideau de fer. 

Politologue français né en 1955 à Paris, Gilles Kepel est un spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain, professeur des universités à l'université Paris Sciences et Lettres (PSL). Il dirige la chaire Moyen-Orient Méditerranée à l'École normale supérieure.

Retrouvez les dernières interviews de Gilles Kepel sur: 

Franceinfo, avec Patricia Loison

Le Grand Continent

 

Rencontre modérée par :

Marc Semo

Marc Semo, ancien rédacteur en chef-adjoint des pages idées débat au Monde. Historien de formation, journaliste à Libération puis correspondant de ce journal à Rome entre 1978 et 1988, Marc Semo a ensuite été grand reporter couvrant les pays de l’est au moment de la chute du mur puis les conflits dans les Balkans et au Moyen-Orient effectuant notamment de nombreux reportage en Turquie. Après avoir animé le service international de Libération, il est entré au Monde en 2016 comme correspondant diplomatique. 

Florian Louis

Florian Louis est historien, membre de la rédaction de la revue le Grand Continent. Il vient de publier aux Presses universitaires de France une Histoire mondiale du XXe siècle ainsi qu'un essai intitulé Qu'est-ce que la géopolitique ?

 

Rencontre proposée en partenariat avec Le Grand Continent

 

Retrouvez la programmation des rencontres littéraires en 2022

 

Avec le soutien de la Fondation Jean-Luc Lagardère sous l’égide de la Fondation de France 

« Les rencontres littéraires bénéficient du soutien de la Fondation Jean-Luc Lagardère qui réaffirme ainsi son engagement profond en faveur de la diversité culturelle. Depuis 2013, la Fondation Jean-Luc Lagardère est associée à l’Institut du monde arabe pour valoriser et diffuser en France la littérature arabe à travers un Prix qui récompense chaque année l’œuvre d’un écrivain ressortissant de la Ligue Arabe.

 

Librairie-boutique

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris