Expositions

Pour un musée en Palestine

Préfiguration du Musée d’art moderne et contemporain en Palestine
  • 25 février 2017 - 23 avril 2017
Pour un musée en Palestine

L'exposition est prolongée jusqu'au 23 avril 2017. 

 

Avant-première à l'Institut du monde arabe avec l'exposition “Pour un musée en Palestine” . Une cinquantaine d'œuvres issues de la collection du futur Musée d'art moderne et contemporain en Palestine s'offrent au regard, dont des pièces signées Le Parc, Fromanger, Télémaque, Cordesse, Voss, Pey… Orchestrateur de l'exposition: Ernest Pignon Ernest, membre actif de l'association chargée de collecter les œuvres du futur musée.

Partager la page
Association d’Art moderne et contemporain en Palestine
Association d’Art moderne et contemporain en Palestine
Association d’Art moderne et contemporain en Palestine
Association d’Art moderne et contemporain en Palestine
Association d’Art moderne et contemporain en Palestine
L'exposition “Pour un musée en Palestine” préfigure la création d’un Musée d’art moderne et contemporain en Palestine. Fruit d'un partenariat entre la Délégation palestinienne auprès de l’Unesco et l'Institut du monde arabe, ce futur musée a d'ores et déjà réuni une collection d'une centaine d'œuvres, dons d’artistes occidentaux.

Une collection solidaire

Le 16 octobre 2015, le Président de l’Institut du monde arabe Jack Lang et l’Ambassadeur de la Palestine auprès de l’UNESCO Elias Sanbar signaient un partenariat pour oeuvrer à la création d’un Musée d’art moderne et contemporain en Palestine. Principe du projet: une collection solidaire, constituée de dons d’artistes, occidentaux dans un premier temps. Gérée par l’Association d’Art moderne et contemporain en Palestine, une association de droit français reconnue en juin 2016, cette collection est déjà riche d’une centaine d’oeuvres. Elle est conservée à l’Institut du monde arabe, son point d’ancrage, en attendant l’acquisition du terrain et la construction des locaux du musée en Palestine. Coordonnée par l'artiste Ernest Pignon Ernest, un intermédiaire de choix auprès des artistes, la collection du Musée d’art moderne et contemporain en Palestine souhaite rivaliser de qualité avec les grands musées internationaux.

Membre actif de l’Association pour l’Art moderne et contemporain en Palestine, Ernest Pignon Ernest renoue ici avec son engagement contre l’apartheid, qui l’avait amené à initier un « Musée de l’exil » réunissant une dizaine d’artistes internationaux; un musée itinérant dans 48 pays jusqu’à l’abolition de la ségrégation en 1991. Le Musée d’art moderne et contemporain en Palestine est selon ses mots « l’affirmation d’un Etat en soi mais aussi dans ses relations avec les autres Etats. »

Après l'exposition à l'Institut du monde arabe, la collection du futur Musée d’art moderne et contemporain en Palestine sera montrée au Palestinian Museum à Bir Zeit en Cisjordanie. Elle fera également l’objet d’expositions itinérantes en Europe et dans le monde.

La création contemporaine, sous toutes ses formes

L'ambition du futur Musée d’art moderne et contemporain en Palestine : couvrir les courants essentiels de la création contemporaine de ces cinquante dernières années, de l’abstraction, avec Loste et Petit, à la théorie du mouvement Supports/Surfaces avec Viallat, en passant par la Figuration narrative avec Fromanger et Télémaque ou la Figuration libre avec Di Rosa et Boisrond. La photographie n’est pas en reste avec Cartier-Bresson, Doisneau, Martine Franck, et plus récemment Cordesse. Tout comme la bande-dessinée, représentée par Tardi, Ferrandez ou Titouan Lamazou. En construction, la collection s’enrichit régulièrement de dons importants, collectés par l’Association d’Art moderne et contemporain en Palestine.

L'Association d'Art moderne et contemporain en Palestine

L’Association d’Art moderne et contemporain en Palestine a pour objet la création d’un Musée d’art moderne et contemporain en Palestine. A ce titre, elle constitue une collection, étudie la conception du musée et met en oeuvre les moyens nécessaires à sa réalisation. Ses membres fondateurs, signataires des status de l'Association le 8 avril 2016, sont l’Etat de Palestine, représenté par la Délégation palestinienne auprès de l’Unesco, l’Institut du Monde Arabe et les membres du Conseil d’administration de l’Association.

Une partie des recettes de l’exposition Pour un musée en Palestine organisée à l'Institut du monde arabe lui sera reversée.

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris