Qu'avez-vous retenu de votre visite ?

Un regard de jeunesse sur l'expo-dossier « L'histoire ne se soucie ni des arbres ni des morts »

Publié par Imène Kouidri | Le 21 juin 2017
Zian  Alabdeen, « Le 11 septembre», Musée de l’IMA. © IMA/ Philippe Maillard
Zian Alabdeen, « Le 11 septembre». Huile sur toile, 50 x 150 cm, Musée de l'IMA. IMA/ Philippe Maillard

Imène a 16 ans, l'âge des « stages d'observation en entreprise » qui, depuis une douzaine d'années, viennent oportunément rappeler aux salariés qu'ils furent aussi des adolescents au regard neuf, surpris souvent, amusé parfois. Le temps d'une semaine, elle a partagé le quotidien de l'Institut du monde arabe – et sa part la plus plaisante sans doute : la visite des expositions qui y ont été conçues. Retour par Imène sur l'expo-dossier « L'histoire ne se soucie ni des arbres ni des morts ».

Partager la page

Durant ma période de stage à l'IMA, ma tutrice m'a proposé de visiter l'exposition « L'histoire ne se soucie ni des arbres ni des morts », et de relever les trois œuvres qui me plaisaient le plus. Seule, carnet à la main, je me suis donc rendue sur place pour découvir cette courte mais riche exposition.

Déjà le nom intrigue. « L'histoire ne se soucie ni des arbres ni des morts » est un vers du poète palestinien Mahmoud Darwich. Lors de la visite, vous pourrez découvrir des œuvres anciennes ayant principalement pour thème les épopées de héros, puis vous basculerez peu à peu dans l'art dit « moderne » à travers des caricatures, photographies, sculptures… d'artistes des pays arabes qui s'intéressent désormais aux victimes et ravages des guerres et conflits.

Grâce à ce petit « travail », je me suis penchée sur ces œuvres, je les ai observées longuement et je me suis interrogée : « Pourquoi ces formes-là? », « Pourquoi avoir utilisé ces couleurs plutôt que d'autres ? », mais surtout : « Quel message a voulu faire passer l'artiste ? »


L'exposition « L'histoire ne se soucie ni des arbres ni des morts » m'a permis d'en finir avec ces éternelles visites de musées où je passais devant des tableaux sans vraiment en comprendre le sens.

Une des œuvres que je retiendrai peut-être le plus est Le 11 Septembre d'Islam Zian Alabdeen (2001). Cette huile sur toile fait évidemment référence aux attentats-suicides commandités par Al-Qaida le 11 septembre 2001 à New York. Le peintre a utilisé une palette de couleurs variée pour représenter une masse surchargée et colorée de personnes qui symbolise la diversité des nationalités et confessions touchées de près ou de loin par l'attentat (on a dénombré 93 nationalités différentes parmi les victimes). On retrouve aussi les fameux buildings new-yorkais. D'autres éléments sont disséminés un peu partout dans l'œuvre : des visages paniqués, des mains ouvertes, doigts écartés, synonyme de détresse, l'un des deux avions qui ont été lancés par l'organisation terroriste sur les tours jumelles. La représentation de cet événement qui bouleversa le cours de l'histoire mêle souffrance et peur tout en lançant un appel à la paix et à la solidarité.

L'exposition « L'histoire ne se soucie ni des arbres ni des morts » m'a permis d'en finir avec ces éternelles visites de musées où je passais devant des tableaux sans vraiment en comprendre le sens, pour faire place à de nouvelles réflexions.

Imène Kouidri Imène Kouidri, 16 ans, élève de seconde, a réalisé son stage d'observation à l'Institut du monde arabe en juin 2017. Outre son intérêt pour l'actualité, elle aime se plonger dans... Lire la suite
Partager la page

À propos de ce blog

Bienvenue sur le blog de l’Institut du monde arabe, lancé en octobre 2016.

Son but : donner la parole aux passionnés du monde arabe dans et hors de l’institution. Retrouvez les coups de cœur des équipes (livres, cinéma, musique, expos…), les portraits de personnalités, les regards d’intervenants sur des questions historiques, sociologiques, artistiques… Promenez-vous dans les coulisses de l’institution et des événements et suivez les actualités de la présidence de l’IMA.

La rédaction invite experts et amateurs, tous passionnés, à s’exprimer en leur nom sur toutes les facettes du monde arabe.

Jack Lang sur le blog de l'Institut du monde arabe
Présidence Publié par Jack Lang | le 10 octobre 2016

Un blog pour l'IMA !

Jack Lang, Président de l'Institut du monde arabe, présente les ambitions du tout nouveau blog...

Lire la suite
rss

Instagram

Rejoignez-nous sur :

Archives

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris