Expositions

Le Maroc contemporain

  • 15 octobre 2014 - 25 janvier 2015
  • Prolongation exceptionnelle 1 mars 2015
Le Maroc contemporain

L’exposition Le Maroc contemporain regroupe des artistes vivants de plusieurs générations, depuis les pionniers de la peinture moderne marocaine jusqu’aux jeunes expérimentant des techniques diverses.

Partager la page

Un panorama vaste et ouvert

Appartenant à des catégories variées regroupant aussi bien ceux qui ont accédé à la reconnaissance des musées que des autodidactes et au nombre d’environ 80, ils livrent un panorama très large de la création au Maroc. Ces artistes vivent pleinement le bouillonnement artistique et culturel que connaît aujourd’hui le Maroc et traduisent la diversité culturelle, linguistique, ethnique et confessionnelle de leur société. Et la diversité des origines culturelles du Maroc, africaine, amazighe, arabe,et hébraïque…, inscrite dans la constitution du pays, contribue à ce panorama, vaste et ouvert.

On peut remarquer, comme le fait Tahar Ben Jelloun dans le catalogue de l’exposition, que : « Les créateurs réunis dans cette manifestation ne se connaissent pas pour la plupart. Leurs oeuvres se parlent, font du bruit, laissent des traces et des échos ; certaines tournent le dos à d’autres, mais toutes tissent une toile miraculeuse. (…) L’ensemble est hétérogène, riche, fulgurant de découvertes, échappant à l’ordre attendu, prenant des chemins de traverse, escaladant des montagnes où le réel est abandonné à son sort et la vie prend toute sa verve, ses sources, ses folies et ses passions. »

Pour atteindre à cette diversité, les concepteurs de l’exposition se sont déplacés dans tout le Maroc, ils ont rencontré des artistes, reçu des dossiers de ceux qu’ils n’ont pas pu joindre directement et examiné des oeuvres dans des galeries partout où ils sont passés.

L’examen de la scène artistique marocaine a révélé un certain nombre de sujets et de thématiques qui préoccupent les jeunes artistes. Ces questionnements, qu’ils soient en relation avec l’actualité, le passé, ou les problèmes individuels de chacun, ont retenu l’attention des commissaires.Il a été ainsi décidé de procéder à des regroupements en fonction des préoccupations communes des artistes.

Les arts plastiques du Maroc contemporain

Le parcours de l’exposition, qui s’étend sur quelque 2 500 mètres carrés, est conçu comme un voyage dans la mémoire et dans les oeuvres des artistes marocains, un voyage sans frontières, car l’une des particularités du Maroc est de laisser ouverts les passages entre patrimoine et création, entre conformismes et contestations, entre Orient et Occident, etc. C’est pourquoi le visiteur peut passer d’un thème à l’autre mais aussi de certains artistes à d’autres. Les modes de présentation varient, de même que changent les paysages du Maroc, les maisons et leurs espaces intérieurs.

Découvrir les artistes

À l’occasion de l’événement le « Maroc contemporain », l’Institut du monde arabe présente pour la première fois un webdoc sur la scène artistique marocaine actuelle.

#IMAroc est un documentaire interactif diffusé sur le web. Embarquez pour Casablanca et sillonnez les routes du Maroc. Partez à la rencontre de plusieurs artistes contemporains, découvrez leur portrait, leur univers artistique, leur lieu de création artistique... Des textes, des photos, des vidéos, des interviews, des portraits de :

  • Mohamed Zouzaf, peintre
  • Najia Mehadji, peintre/dessinatrice/création d’œuvres numériques
  • Saïd Ouarzaz, peintre/sculpteur/meubles en bois peints
  • Mahi Binebine, peintre/sculpteur/romancier
  • Eric Van Hove, artiste pluridisciplinaire/écrivain
  • Noureddine Daifallah, calligraphe-peintre
  • Younès Duret, designer
  • Farid Belkahia, peintre/sculpteur
  • Nadia Bensallam, artiste visuelle
  • Moha Malla, musicien
  • Mohamed Arejdal, artiste pluridisciplinaire
  • Nadif Etayeb, artiste pluridisciplinaire
  • El Khalil El Gherib , créateur singulier
  • El Imam Djimi, plasticien

Découvrez également les paysages et les spécificités de Casablanca, d’Essaouira, de Tleta El Henchan, de Marrakech, de Ouarzazate, de Skoura, de Tazenakht, de Smara et d’Asilah.

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris