L’Envers des corps


À travers la Tunisie d’hier et d’aujourd’hui
© Ons Abid
Informations pratiques
Quand - 10 décembre 2013-9 mars 2014
Où - Salle d'actualité, Niveau -2
Combien - 6.80 € plein / 4 € réduit

Proposée par la Galerie Sponte et l’Institut du monde arabe, l’exposition L’Envers des corps constitue un dialogue transversal entre la photographe Diana Lui et la créatrice textile Mariem Besbes, à travers la Tunisie d’hier et d’aujourd’hui.

Un dialogue entre deux artistes
Depuis plus de vingt ans, Diana Lui réalise des portraits d’hommes et de femmes aux quatre coins du monde. L’artiste analyse le rapport au corps et la dimension symbolique des tenues vestimentaires de ses modèles. Son objectif est de trouver la juste expression, synthèse entre leur personnalité, la représentation qu’ils se font d’eux-mêmes et l’image qu’ils communiquent.

Créatrice textile, Mariem Besbes travaille la matière en la détournant de sa fonction première, des broderies sur papier, des bijoux en métal recyclé et des motifs tissés ou brodés qui évoquent un corps fragmenté qui n’en finit pas de parler au-delà du langage ouvrant un espace hors champ qui se déploie à l’infini. Loin d’un travail décoratif reproduit en série qui depuis quelques décennies a supplanté la force première d’un travail incarné, Mariem Besbes redonne corps à des savoir-faire ancestraux et s’intéresse au lien entre geste et parole tue. Recomposer l’histoire d’un tissage, d’un costume ou d’un plastron, retrouver la trace des multiples passages de fabrication constituant les strates qui participent, en tant que seconde peau, à la constitution de notre prisme identitaire sont pour Mariem Besbes les principaux matériaux qu’elle façonne pour en extraire l’essentiel et laisser le champ libre à l’invention de soi.

Le thème de la transmission
Sur une initiative, et avec le soutien, du ministère de la Culture et de la Communication, de l’Institut français, de l’Institut français de Tunisie et de La Ruche numérique de la Chambre de Commerce et d'Industrie Le Mans Sarthe, l’exposition L’Envers des corps a pour thèmes privilégiés la transmission dans l’art et la valorisation du travail de l’artiste.  La Galerie Sponte expose ainsi de la sorte à Paris le fruit d’une réflexion qui dresse un parallèle entre l’artiste émergeant dont les œuvres reflètent l’identité et un pays en construction comme la Tunisie, tourné vers l'avenir mais tirant de son passé la source de son devenir.
 

 

Remerciements à :
Ons Abid
 (photo-reporter), Sandra Abouav (Cie METAtarses), Patricia Corre (réalisatrice) et Oreste Zevola (illustrateur).
Ibrahim Mouadhen et Adel El Mnouchi, collectionneurs de costumes et de bijoux traditionnels tunisiens ; Noura et Slah Smaoui, architectes à l’origine de l’Espace Ken, lieu de résidence d’artistes, inspiré de la tradition architecturale tunisienne ; Samia Kamarti, ancienne conservatrice à la Bibliothèque nationale de Tunis, co-auteur de l’ouvrage « Itinéraire du Savoir en Tunisie » ; Wassim Gohzlani, créateur de la Maison de l’Image de Tunis ; L’Union Syndicale Interprofessionnelle du Cheval (USIC) et à l'agence ATCweb.

Ainsi qu'aux artistes et créateurs tunisiens qui ont rendu possible ce projet : Dali Belkadhi, Noutayel Belkadhi, Sophie Chapoulaud, Najla Chaar, Hichem Driss, Labib Ben Fatma, Trad Ben Gobrane, Rim Temimi.

Les partenaires média : France Médias Monde (RFI, France24, Radio Monte-Carlo Doualiya) et Toutelaculture.com 

 

linkwebform