Spectacles

Concert | Jeunes talents, Première en France ! Khtek

Dans le cadre des Arabofolies, festival musical, des arts et des idées
  • 8 juin 2021
  • Mardi : 20h
  •  
  • Auditorium (niveau -2)
  •  
Concert | Jeunes talents, Première en France ! Khtek

Khtek, nouveau visage du rap marocain au féminin : en prise directe avec les vibrations électrisantes des banlieues de Casablanca, une génération exprime ses colères et ses espoirs et affirme une identité sans compromis.

Partager la page

COVID 19 | Report et annulation de spectacles

En cas de report d’un spectacle, votre billet reste valable aux mêmes conditions.
Si votre spectacle est annulé, vous pouvez obtenir, soit un avoir sur un prochain spectacle, soit un remboursement de votre billet.

KHTEK © Sadik El Messaoudi Sadik El Messaoudi

Khtek

Originaire de la petite ville amazighe de Khemisset, Khtek – « ta sœur » en marocain –, de son vrai nom Houda Abouz, est le nouveau visage du rap marocain, dans un environnement musical fortement dominé par les hommes : elle esten train de s'imposer commela patronne du hip-hop de son paysdans le classement 2020 des BBC Women.

Elle commence à écrire des chansons en 2016, aborde des sujets tabous, et son rap libre et créatif n’hésite pas à prendre le contre-pied des traditions du royaume. 

Ses pairs les plus célébrés du Royaume lui on fait une place de choix dans leur titres récents : El GrandeToto, Don Bigg et Draganov pour « Hors Série » ou Tagne et Stormy sur « Fratello » qui ont, comme ses propres clips « Kick Off » et « Ftila », affolé les réseaux sociaux en 2020. Avec ses tracks aux grooves soignés et implacables et ses lyrics poétiques ou sans détours, Khtek affirme son identité amazighe, dénonce les inégalités et les excès d’une société patriarcale trop souvent rétrograde. Avec son rap moderne et sans concession, elle incarne une nouvelle génération de femmes fortes, libres et engagées.

Sa voix perce également à l’international grâce à une campagne Spotify. Son dernier clip, « KickOff », a été vu plus de 1 million de fois sur Youtube. Elle y raconte les inégalités de la société et les aléas du rap marocain, sans langue de bois et avec une facilité déconcertante. Son style unique et sa musique sont ses outils pour servir son engagement pour les droits des femmes.

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris