Cinéma
Séance spéciale

Al-Lajat

de Ryad Shayya
  • 20 février 2020
  • 20h
  • Jeudi : 20h
  •  
  • Auditorium (niveau -2)
  •  
Al-Lajat

Dans un village de la région désolée du Léja, au sud de la Syrie, une jeune femme décide de se marier pour échapper à l’emprise de son oncle chez qui elle vit...

Partager la page

À l’occasion de la publication de la traduction française de « L’Échelle de la mort » de Mamdouh Azzam

En partenariat avec Les Éditions Actes Sud

Syrie, fiction, 1995, 84’

Scénario : Mamdouh Azzam et Ryad Shayya
Image : Abdo Hamzé
Son : Hassan al Salem
Montage : Antoinette Azrié
Musique : Abed Azrié
Interprètes : Hanan Chkeir, Sanaa Debsi, Fouad al-Rached 

Producteur : Organisme général du cinéma syrien

 

Synopsis

Dans un village de la région désolée du Léja, au sud de la Syrie, une jeune femme décide de se marier pour échapper à l’emprise de son oncle chez qui elle vit. Ce mariage se révèle être une impasse de misère, d’exil des hommes, de soumission. Lorsque son mari l’abandonne, elle place tous ses espoirs dans l’instituteur nouvellement muté au village. Ensemble, ils s’enfuient mais l’oncle lance la police à leurs trousses.

Un film volontairement intemporel, dans lequel la soif de vivre, les pierres, l’ode à la lune se mêlent aux liens féodaux, à la misère, aux personnalités rebelles, inquiètes, tendres, joyeuses ou soumises inexorablement.

Biographie

Né en 1954 à Souyeda en Syrie, Ryad Shayya est diplômé de l’Institut du cinéma de Moscou en 1982. Il réalise un court métrage de fin d’études. Il est assistant-réalisateur sur le film de Oussama Mohammad, Étoiles de jour (1988), puis conseiller artistique de Raymond Boutros pour Les Gourmands (1991). Ryad Shayya disparaît en 2016.

Al Lajat (1995) est son unique long métrage. Un classique du cinéma syrien, restauré et numérisé par la Cinémathèque de Toulouse.

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris