Diwân Imru'l Qays - ديوان امرئ القيس

littérature en arabe

Imrou'l Qays - امرئ القيس - DAR SADER LIBAN
Date de parution : 22/09/1998 - Dimensions : 245x170 - Nbr de pages : 185

12,00 €

Description

Imrou'l Qays, de son nom complet Imrou'l Qays Ibn Hujr Ibn al-Hârith al-Kindî est un poète arabe préislamique de la tribu de Kinda, surnommé "le Roi Errant"ou encore Dhû l-Qurûh, "l'Homme aux ulcères". Il est probablement né dans le Nejd au début du VIe siècle, et mort aux environs de 550 près d'Ancyre.Imrou'l Qays erra donc parmi les tribus en continuant de s'adonner aux femmes et à la boisson, accompagné d'une clique composée de marginaux originaires de Bakr, de Kalb et de Tayyi'. Il aurait appris le meurtre de son père Hujr par la tribu des Asad, à la fin d'une beuverie mémorable. Il jura alors de se venger. Aidé par les tribus de Bakr et Taghlib, il réussit à infliger de cuisantes défaites aux Banu Asad. Mais quand ses alliés considérèrent qu'il était suffisamment vengé, ils l'abandonnèrent. C'est alors que commence la période d'errance qui valut à Imrou'l Qays son surnom de "Roi errant". Il voyagea de tribu en tribu à la recherche d’alliés d’abord, puis à la recherche d’un protecteur contre le roi d'al-Hira qui avait envoyé des troupes après lui. C’est ainsi qu’il arriva chez Samaw'al, prince de Tayma, qui lui donna refuge dans son château d'al-Ablaq. La légende raconte qu'il se rendit ensuite à Constantinople, où il fut introduit auprès de Justinien. L'empereur l’aurait bien accueilli et lui aurait offert une armée pour l'aider à récupérer son trône et venger la mort de son père. Il était sur le chemin du retour, lorsque Justinien apprit qu'il avait séduit sa fille. Imrou'l Qays était déjà près d’Ancyre, quand un émissaire de l'empereur byzantin le rattrapa pour lui remettre un cadeau : une tunique, qui était en fait empoisonnée. Dès qu'il la vêtit, son corps se couvrit d’ulcères et entraîna sa mort. Il tire de cette légende son surnom de Dhû l-Qurûh, "l'Homme aux ulcères", surnom par lequel il était connu dès la fin du VIe siècle.

Dimensions :

245x170

Inscription à la newsletter

Pour recevoir toute l'actualité de l'Institut du monde arabe sur les sujets qui vous intéressent

Je m'inscris