Visites interactives


Arts de l'Islam
Comprendre et apprécier l’art islamique, telle est l’ambition de la grande exposition que propose l’IMA. Le vocable «islamique» pourrait faire croire que cet art n’a de finalité que religieuse; or une large partie de sa production est profane. Il est islamique parce que son vocabulaire est partiellement ancré dans la pensée philosophique de l’Islam qu’a partagé un groupe de nations adhérant à cette foi ; il ne s’agit pas de l’art d’un seul pays ou d’une seule civilisation.

 

L'âge d'or des Sciences Arabes
Lorsque l’on songe à l’apport des savants arabes au développement scientifique de l’Europe, deux domaines viennent immédiatement à l’esprit : les mathématiques et l’astronomie. La civilisation arabo-musulmane nous a légué le système de numérotation utilisé dans le monde entier et a transmis le chiffre zéro inventé par les...




Regards des photographes arabes contemporains
Vingt et un artistes arabes photographiant leur propre monde : d’ores et déjà cette exposition fait date, en cela qu’elle diffère considérablement de la plupart des manifestations consacrées elles aussi à la représentation photographique du monde arabe contemporain, par le nombre des créateurs qu’elle rassemble, d’une part, mais surtout, et d’autre part, par la nationalité de ceux-ci qui, tous, sont Arabes...


Pharaon
L'Institut du monde arabe présente une grande exposition consacrée aux Pharaons, souverains d'Egypte, rois divins aux multiples apparences et aux multiples fonctions. Pharaon est bien plus qu'un souverain : il est chef d'Etat mais aussi dieu, prêtre-roi, guerrier victorieux, tout comme il est homme et père vénéré bien après sa mort...


De Delacroix à Renoir, l'Algérie des peintres
Après celles consacrées à Delacroix, le voyage au Maroc (1994-95) ainsi qu’au Maroc de Matisse (1999-2000) qui, chacune, avait attiré quelque trois cent cinquante mille visiteurs dans ses murs, l’Institut du monde arabe fait choix de présenter aujourd’hui à son public une exposition qui retrace le parcours des peintres français, De Delacroix à Renoir...


L'Algérie en héritage, Art et Histoire
De par sa proximité géographique, historique et humaine avec la France, aucun pays plus que l’Algérie ne pouvait prétendre à ce que son patrimoine fût présenté, dans toute sa splendeur et sa diversité, à l’Institut du monde arabe...

 

L'Orient de Saladin, aux temps des Ayyoubides
C’est le siècle des Ayyoubides dans toute sa splendeur, marqué par la personnalité puissante de Saladin, qu’a choisi de retracer l’Institut du monde arabe. Alors qu’à l’autre bout de la Méditerranée a commencé la reconquista et que l’Andalousie arabe entre en décadence, alors qu’à Bagdad, le calife ne possède qu’un pouvoir nominal, ce sont bien les capitales d’Egypte et de Syrie qui ont repris le flambeau d’un islam dont la vocation s’avère plus que jamais universelle.

 

Chevaux et cavaliers arabes, dans les Arts d'Orient et d'Occident
Cette exposition est consacrée au cheval dans la culture et la civilisation islamiques et à son rayonnement en Occident. Les plus beaux objets relatifs au cheval - pièces de harnachements, costumes, parures, matériels et équipements liés à la pratique équestre, représentations dans la pierre ou le métal, sur papier ou sur toile, ...

 

Les Andalousies, de Damas à Cordoue
Centrée sur les Xème et XIème siècles, l'exposition Les Andalousies, de Damas à Cordoue célèbre l'Andalousie à son apogée sous le califat Omeyyade d'Espagne (929-1031) et révèle la prospérité de la culture hispano-arabe mme une fois le califat effondré et remplacé par des principautés indépendantes, les Reyes de Taïfas (1031à 1085) 


>
 Les Fatimides du Caire
Pour la première fois au monde, voici réunis et présentés au public les trésors des Fatimides. Jamais jusqu’à présent, en effet, n’avaient pu être rassemblées en un seul lieu des merveilles que les aléas de l’Histoire avaient disséminées dans de nombreux musées sur tous les continents. Un patient travail a permis de collecter auprès d’une trentaine de musées, d’institutions et de collectionneurs, environ 250 pièces de grande valeur, qui témoignent d’un art suprême, cohérent et méconnu...


Icônes arabes, art chrétien du levant

L’Institut du monde arabe accueille "Icônes arabes, art chrétien du Levant", une exposition d’art sacré, qui témoigne des évolutions de la vie et de la foi des Chrétiens d’Orient au cours des siècles. Sont présentées 80 icônes des maîtres alépins, crétois ou palestiniens et des objets liturgiques (certains datant du IVe siècle) originaires de Syrie et du Liban, ainsi que des manuscrits enluminés, dont la plupart sont exposés pour la toute première fois.

 

Jordanie, sur les pas de archéologues

Le parcours de l'exposition invite le visiteur à remonter le cours du temps, à l'instar des archéologues qui, lors de leurs fouilles, abordent les périodes les plus récentes avant d'atteindre les époques les plus anciennes. L'aspect scientifique de la restauration des sites et des objets, fruit d'une collaboration internationale, est un des points forts de l'exposition.

 

Liban, l'autre rive

Situé à la croisée de trois continents, l’Asie, l’Afrique et l’Europe, le Liban est un pays du Proche-Orient d’une superficie restreinte mais d’une grande diversité ; il est constitué d’une mosaïque de biotopes et de milieux naturels, dominés par le climat méditerranéen.
L’étroite plaine côtière sert d’ancrage aux cités portuaires tournées vers la Méditerranée, jalons entre l’Orient et l’Occident, entre les régions méridionales et septentrionales. La Mer offre aux hommes des horizons où naviguer.

 

Le Maroc de Matisse

L'Institut du monde arabe présente une exposition consacrée aux séjours de Matisse au Maroc et à la très forte influence que ce pays eut sur son oeuvre. "La révélation m'est venue de l'Orient" : c'est en ces termes que le peintre résuma plus tard son expérience marocaine. Matisse effectua, en 1912 et 1913, deux voyages au Maroc qui lui procurèrent un dépaysement total.

 

Soudan, le Royaume sur le Nil

La culture de la vallée du Nil, dans sa partie soudano-nubienne, est longtemps restée dans l'ombree de l'Egypte pharaonique. C'est pourtant là que se trouve aux Ve et VIe millénaires l'une des sources culturelles de l'Egypte ancienne. Durant des millénaires la Nubie a été le pont entreles civilisations du Proche-Orient et celles de l'Afrique.

linkwebform