Le grand repli


© Jean Meunier
Informations pratiques
Quand   Jeudi 25 février 2016, 18h30
  Salle du Haut Conseil, 9ème étage
Combien   Entrée libre dans la limite des places disponibles

Coécrit par Nicolas Bancel, Pascal Blanchard et Ahmed Boubeker, Le Grand Repli (La Découverte, 2015) est d’abord une réaction au processus qui mène la France au bord de l’abîme, sur fond d’angoisses identitaires et de nostalgie de grandeur. Comment en est-on arrivé à cette fragmentation de la société, à ces tensions intercommunautaires, au ressac effrayant de l’antisémitisme, du rejet de l’islam et de la haine de soi ? A cette logique de repli généralisée ? Comment la France a-t-elle pu céder en quelques années à la hantise d’un ennemi intérieur et au rejet de l’immigration ? Comment expliquer les blocages de la mémoire collective sur la colonisation ou l’esclavage ?

Le mythe du « grand remplacement » va de pair désormais avec le fantasme du « grand départ » des immigrés issus des pays non européens et de leurs enfants. Il est grand temps de réagir.

Avec :

Nicolas Bancel, historien, professeur à l’université de Lausanne, directeur du laboratoire plurisciplinaire Grissul et vice-président de l’Association pour la connaissance de l’histoire de l’Afrique contemporaine (groupe de recherche Achac). Il a notamment codirigé La Fracture coloniale. La société française au prisme de l’héritage colonial (La Découverte, 2005),

Culture post-coloniale 1961-2006 : Traces et mémoires coloniales en France (Autrement, 2007) et Ruptures postcoloniales. Les nouveaux visages de la société française (La Découverte, 2010).

Pascal Blanchard, historien, chercheur associé au laboratoire Communication et Politique (CNRS), spécialiste du fait colonial et des immigrations. Il a notamment codirigé l’édition des huit ouvrages du coffret Un siècle d’immigration des Suds en France (GRA, 2009), Le Paris arabe. Deux siècles de présence des Orientaux et des Maghrébins en France (La Découverte, 2003) et La France noire. Trois siècles de présences (La Découverte, 2011). Il est aussi documentariste (Paris couleurs, France 3, 2005 ; Noirs de France, France 5, 2012) et a été co-commissaire scientifique de l’exposition « Exhibitions. L’invention du sauvage » (musée du Quai Branly, 2012).

Ahmed Boubeker, sociologue, directeur adjoint du Centre Max-Weber, est professeur à l’Université Jean-Monnet de Saint-Etienne. Il est notamment l’auteur de Les plissures du social (Presses Universitaires de Lorraine, 2016) et il a codirigé récemment L’immigration en héritage (Presses Universitaires de Lorraine, 2013 ), Diversité et participation, (Waxmann, Berlin, 2014) ; Ruptures Postcoloniales. Les nouveaux visages de la société française (La Découverte, 2010) ; Histoire politique des immigrations (post)coloniales (Editions Amsterdam, 2008)

Débat animé par Olivier Doubre, journaliste à Politis.

Twittez sur la conférence en utilisant le hashtag #JeudIMA

linkwebform